Plaisirs échangistes

Eros.D, auteur de Plaisirs échangistes

Eros.D, auteur de Plaisirs échangistes

Eros.D, peux-tu te présenter pour les lecteurs d’histoires libertines ?
Bonjour, à tous, je suis Eros, 33 ans qui habite près de Grenoble

Qu’est-ce qui t’a poussé à écrire à devenir auteur de romans érotiques ?
Alors ça va surprendre plus d’un, j’ai eu cette croyance limitante que les femmes n’aiment pas le sexe. Oui je sais c’est bête, mais c’est comme ça, enfin pour faire simple. En étant timide avec cette idée reçue je draguais pas les filles, donc ça restait ancré en moi, lorsque  j’ai rencontré une femme qui a chamboulé mes idées reçues. Je lui écrivais quelques histoires de nous imaginaires et quelques unes étaient érotiques. Ça lui a plu, alors j’ai décidé d’en écrire davantage. Même après notre rupture. Et voyant que ça plaisait, j’ai sorti un blog pour mes écrits.  Et ça m’a aussi aider, surtout avec mes croyantes limitantes.

Quelles sont tes sources d’inspiration ?
En grande partie, mon cerveau qui travaille sans cesse. J’ai une approche très féminine. Dans le sens ou j’aime la douceur, le tact, et je prends plaisir à écrire comme la drague, ou le flirt, comme les scènes érotiques.

Pourquoi as-tu choisi l’auto-édition ?
C’est le plus simple, gratuit. J’ai aucune prétention de le proposer à un éditeur. Je voulais aussi savoir ce que je valais.

Combien d’ouvrages as-tu publié ?
Pour l’instant, un seul.  « Plaisirs échangistes » qui est disponible sur Amazon qui est un reccueil de nouvelles sans fil rouge. Mais j’écris déjà un roman.

Peux-tu nous parler d’ « Plaisirs échangistes » ?
Bien que je ne sois pas un échangiste, j’ai voulu écrire des petites nouvelles avec beaucoup de tact, immiscer dans ce monde là, inconnu à moi. J’en ai profiter pour apprendre des choses, des codes qui j’en suis sur me seront utiles pour d’autres écrits.

Quels sont tes projets à venir ?
Je viens de sortir ma boutique sur mon blog. Un boutique de sex toy. Et puis bien sur sortir mon deuxième roman ? J’ai déjà des idées pour deux prochains roman érotiques. Quand je dis que mon cerveau n’arrête jamais.

Un dernier mot pour les internautes d’histoires libertines ?
Je voulais te remercier, Amandine, pour cet interview pour parler de moi.

Twitter, Facebook, Blog

Suivre Histoires Libertines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *