grillee par son mec

Grillée en train de regarder des photos de cul sur internet

Grillée en train de regarder des photos de cul sur internet

Je me souviens de cette scène comme si c’était hier… Nous étions un vendredi soir, je venais de recevoir un texto de mon homme me disant qu’il allait rentrer tard du travail. C’est bon, j’ai l’habitude, je me réchauffe alors vite un plat tout fait pour me mettre devant la télé. Après un film plus que soporifique, je me mets à zapper frénétiquement. Au hasard de mes découvertes, je tombe sur un très mauvais téléfilm érotique sur une quelconque chaîne de la TNT. Le dialogues sont nazes, les scènes ridicules, mais l’actrice principale a une paire de seins sublime que je jalouse intérieurement, je me rends compte que petit à petit, je me sens excitée…

Mon mec n’étant toujours pas rentré, je décide de me faire un petit plaisir et ressort mon bon vieux vibromasseur du tiroir de ma table de chevet. Je m’allonge confortablement sur le lit, et décide d’aller voir sur le net avec mon ordi portable si quelques sites gratuits proposent des photos sexy et/ou de cul de qualité. Les vidéos m’ennuient avec leur rythme effréné, j’aime prendre mon temps. Parfait, je tombe rapidement alors sur le site Grosnews, qui propose des milliers de photos de belles amatrices qui n’hésitent pas à se montrer dans le plus simple appareil (totalement nues, quoi !). Je ne suis pas lesbienne mais toutes ces photos qui défilent devant moi de jolies filles avec leurs gros seins, leur chatte fraîchement rasée et leur cul sublime et bien rond commencent vraiment à m’échauffer…

Toutes ces photos de filles sexy émoustillent mes sens

Après avoir déjà visionné un bon nombre de photos toutes plus excitantes les unes que les autres (j’aurais sûrement utilisé le terme ‘bandantes’ si j’étais un garçon !), je m’arrête alors de longues minutes sur la rubrique des chattes poilues. Tous ces clichés de ces filles naturelles qui refusent le diktat actuel qui impose aux femmes de s’épiler la vulve m’excitent au plus haut point. En fermant les yeux, je m’imagine en train de lécher les poils de tous ces sexes, d’enfourner ma langue au plus profond de ces vagins bien velus.

Evidemment, je mouille comme une folle, à en tremper les draps. Sans m’en rendre compte, mes mains sont déjà en train de caresser mon clitoris gonflé de désir. Il est 23H, je suis toujours seule et pour que l’ambiance soit parfaite, je mets mon casque sur mes oreilles et décide d’écouter du MARVIN GAYE et ses titres érotiques s’il en est. Je me masturbe de plus en plus furieusement. Je m’introduis un doigt, puis un deuxième, et comme l’orgasme tarde à venir, je demande de l’aide à mon fidèle vibro. Avant de bien me l’enfoncer dans la chatte, je le réchauffe et le lubrifie dans ma bouche, comme s’il était une véritable queue bien raide. Petit à petit, des vagues de volupté m’envahissent tandis que l’écran m’abreuve d’images toujours plus exaltantes. Jolies rousses, belles filles bien rondes, femmes matures qui écartent bien les cuisses et autres queues bien raides qui éjaculent se succèdent devant mes rétines dilatées. Soudain, je sens une main me caresser délicatement les fesses. Surprise et honteuse de la situation, je retire mon casque qui m’avait empêché d’entendre mon homme rentrer. Il sourit en regardant le contenu de mon écran. Il pose un doigt sur sa douche en faisant un ‘chut’ pour m’ordonner de me taire. Il se déshabille rapidement et je vois son sexe en érection sortir tel un ressort de son boxer moulant. Je n’ai pas le temps de dire ‘ouf’ qu’il retire le sextoy encore enfoncé et me pénètre farouchement. A quatre pattes, je gémis comme une damnée tellement ses coups de butoir sont divins. Profitant de ma douce démence, il humidifie un de ses doigts et l’introduis délicatement dans mon anus qui n’attendait que cela. Après l’avoir bien dilaté, c’est au tour de mon vibro d’avoir la chance de pénétrer mon sphincter. C’est la première fois que je suis ainsi prise par tous mes orifices intimes. Les vibrations furieuses de mon sextoy et les vas et viens de mon chéri me font hurler de plaisir. Je jouis plusieurs fois, mon homme en forme ce jour-là s’acharne à me pénétrer toujours plus profondément. Au bout de quelques minutes à ce rythme, il éjacule en poussant un râle de soulagement. Je ressens sa semence chaude m’envahir le vagin. La tension retombée est toujours un moment propice aux confidences sur l’oreiller. Je lui avoue que cette double pénétration m’a donnée des idées. Et pourquoi pas un jour oser un plan sexe avec un inconnu rencontré sur un de ces nombreux sites qui pullulent sur le net ? Il est d’accord sur le principe, l’idée de me voir prise par deux hommes l’excite tout autant de moi.

Je me souviendrais longtemps de cette soirée, elle marque le début des aventures de la petite libertine bisexuelle que je suis désormais !

Suivre Histoires Libertines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *