coin calin

Un « coin à câlins » plein de surprises

Un « coin à câlins » plein de surprises

Bonjour à tous les internautes, c’est le Matou Libertin ! Il y a quelques semaines, je suis allé m’encanailler dans un club coquin situé à une centaine de kilomètre de chez moi… Même si c’est déjà loin, pour un club de province, ce n’est pas énorme… Ces établissements sont très dispersés. J’y étais venu quelques années plus tôt et en entrant, je me suis rendu compte que tout avait été rénové et agrandi… Les décors des différents lieux étaient sympas mais très traditionnels. J’ai opté pour une séquence « sauna » pour bien transpirer puis une séquence « hammam » où au travers de la brume mentholée, j’ai eu tout loisir de regarder les travaux d’approche d’un jeune couple puis la conclusion quand la fille s’est empalée sur la bite du mec. Là, j’étais de trop ! Je les ai laissés à leurs activités…

En fait, à mon âge, j’étais plutôt venu pour « me rincer l’œil » en voyant des nanas se faire baiser ou s’exhiber dans les cages ou à la barre. Cependant, si une occasion se présentait, je n’étais pas contre. Je continuais à errer dans l’établissement lorsque mon attention est attiré par un petit groupe de personnes des deux sexes qui semble attendre quelque chose à l’entrée d’un des « coins câlins », le plus grand de l’établissement dans lequel plusieurs couples peuvent s’ébattre.

Une femme blonde un peu ronde est attachée sur le dos, les cuisses largement ouvertes sur un sexe imberbe… Elle a la poitrine enserrée dans des lanières en cuir qui empêche les seins volumineux de s’étaler sur le côté. Deux autres filles sont avec elle et tournent autour du podium central… Il y a une brune très typée aux longs cheveux ondulés (peut-être une fille du Maghreb) et une noire sculpturale aux cheveux presque ras. Ce sont toutes les trois des trentenaires et je trouve curieux de ne trouver aucun homme en leur compagnie. Si la fille qui est attachée est entièrement nue, ses deux partenaires sont vêtue d’une robe très courte en vinyle et semblent avoir une poitrine menue et bien ferme dont on voit les pointes par une découpe dans la robe…

Mais bientôt, je comprends que ces trois là vont nous offrir un spectacle lesbien. Pendant que la noire fouille l’entrejambe de la blonde, la brune embrasse ses seins et après quelques temps mordilles les pointes qu’elle a fait saillir. Puis elles changent de place… la brune commence un cunnilingus à la blonde qui ne peut pas bouger pendant que la noire se place au dessus de son visage pour offrir sa chatte à lécher…

La blonde jouit une première fois sous le cunnis et les caresses des doigts de la brune…

Mais la surprise est totale lorsque la noire relève le bas de sa robe et se tourne vers le public puis vers la blonde : Elle arbore une magnifique bite encore à moitié repliée mais qui devrait atteindre un développement appréciable lorsqu’elle bandera à fond !

La blonde qui était cachée par la robe avait sucé le « service trois pièces » de la noire qu’elle avait découvert ainsi cachée ! C’était effectivement une belle trans…

 

Mais que venait-elle faire dans un tel établissement ? Je n’aurai la réponse qu’en fin de soirée lorsque je prenais un dernier verre au bar : Toutes les trois avaient été engagées pour faire le spectacle !

La noire s’est dirigée vers sa copine maghrébine et lui a ôté sa robe… C’était également une trans’, certes avec un sexe moins généreux mais quand même avec un sexe d’homme et une paire de couilles entre les jambes et deux jolis petits seins bien fermes…

Désormais les trois protagonistes sont nus… la blonde toujours attachée sur le podium, la tête et les jambes dans le vide, offerte aux entreprises des deux autres… Mais la suite est encore plus torride…

La noire dont le sexe est désormais dressé comme un pal devant son pubis va se placer entre les cuisses de la blonde entravée… Elle joue quelques instants avec le bout de sa bite entre les lèvres de la fille avant de s’introduire violemment dans la chatte qui bave d’envie… Elle copule lentement pendant que la maghrébine présente son sexe à sucer tout en maltraitant les seins de la blonde… pinçant et tordant les tétons qui s’offrent à elle !

Sous ce double assaut, la blonde jouit une seconde fois sans que ses partenaires se libèrent… Elles ont une belle endurance !

Mais ce n’est as fini…

La blonde est détachée des liens qui l’entravent sur le podium et la noire lui passe un collier clouté autour du cou et prenant en main une laisse, elle s’approche de l’entrée de ce « coin câlins » pour dire aux voyeurs des deux sexes :

  • .. le spectacle n’est pas terminé… Ceux qui le voudront pourront profiter de nous après… Nous seront toutes les trois à votre disposition !

Puis elles regagnent le podium où elles montent toutes les deux…

La noire dont le sexe est toujours bandé s’allonge sur le dos, la bite dressée comme un pieu sur son pubis… La blonde l’enjambe et introduit le sexe dans son sphincter où il entre sans difficultés… Waouh… C’est torride… d’autant que la maghrébine s’approche du couple et après avoir fait coucher la blonde sur sa copine, l’enfile de sa bite dans la chatte…

Après quelques instants, le trio se met en route… la maghrébine baise la chatte de la blonde à longs traits puis de plus en plus vite alors que la noire agite son bassin pour faire aller et venir son sexe dans le cul de la blonde dont elle maintient la poitrine dans ses mains… Elles/ils font durer le plaisir mais elles/ils ne tardent pas à jouir…

Le trio se défait et les deux trans se vident la bite dans la bouche et sur les seins de la blonde qui, visiblement n’attendait que cela !

Quelques instants plus tard, des voyeurs se détachent du groupe… Une file entreprend la blonde en se mettant en 6 9 au dessus d’elle pendant qu’un couple d’environ une quarantaine d’années conduit les deux trans’ dans une autre pièce pour une partie à quatre…

J’en ai assez vu… Je retourne au bar en je bavarde avec une des serveuses… C’est à ce moment que j’apprends que ce trio était là pour faire le spectacle.

  • Alors çà ta plu ?
  • Il faudrait être difficile… c’était torride !
  • Tu n’as trouvé personne ?
  • Non, je ne venais pas spécialement pour baiser…
  • Attends, çà va être ma coupure… je vais te soulager !

C’est ainsi que la barmaid m’a sucé la bite pendant sa pause : Une bonne pipeuse car en moins de cinq minutes, je me vidais dans sa bouche ! Mais tout ce que j’avais vu avant m’avait aussi bien excité !

A lire également : Fellation double effetUne mature libertine comblée lors d’un gang bang

 
Mediaffiliation

Suivre Histoires Libertines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *