Sacrée giclee

Une sacrée giclée

Une sacrée giclée

Depuis quelques mois j’enchaîne les plans d’un soir et je papillonne. J’ai envie de liberté, je suis encore jeune (27 ans) et j’ai envie de profiter de la vie et de ses plaisirs (surtout sexuels). Lors de mes plans cul, il arrive que certains amants sortent du lot. Alors ceux là, oui, je les revoie (avec leur consentement bien sûr rires). Il y a notamment Yann que je kiffe grave. Il a un corps de statue grecque, un sourire à faire fondre la banquise (et le pingouin qui va avec). Mais surtout, ce mec a une langue agile, un coup de rein dévastateur et une endurance de marathonien. Avec lui, je jouis toujours plusieurs fois. Alors lui, j’essaie de le voir le plus souvent possible. Par contre, il a un défaut c’est que pour le faire éjaculer, c’est limite mission impossible. Je réussi une fois sur 3 et que deux gouttes minimes. Cela me frustre ! Et pourtant j’ai tout essayé.
Mediaffiliation

Jeudi dernier Yann, m’a proposée de passer me voir dans la soirée. Comme je ne l’avais pas vu depuis presque un mois, j’ai de suite acceptée. Il m’a demandée de le recevoir nue juste vêtue de mes 12 cm de talons. Il m’a précisée qu’il aurait une belle surprise pour moi. J’étais sur mon petit nuage à l’idée de savoir que je le verrai le soir même et impatiente de déballer ma surprise. Comme il me demandait d’être nue, je pensais qu’il allait de la lingerie ou une robe.

J’ai donc filé chez mon coiffeur et mon esthéticienne pour être la plus belle possible. J’ai ensuite passé 1h dans un bon bain chaud et parfumé. Une fois séchée, je me suis massée tout le corps avec une crème pour être la plus douce possible. A peine, mes talons enfilés, que la sonnette retentit. J’ouvre, c’est … Yann ! Je suis excitée comme une puce. Rien que le sourire qu’il m’adresse en entrant me fait mouiller. Il me complimente et nous allons dans le salon. Là, il attend que je sois assise pour se mettre devant moi. Il baisse son pantalon et son boxer. Je suis flattée de voir sa belle queue en pleine érection pour moi. Sans un mot, je la prends en bouche avec gourmandise. Je la lèche, je l’engloutis. J’entends Yann qui gémis, soupire, m’encourage. Je continue de plus belle avec passion. Je dévore littéralement cette splendide colonne de chair qui s’offre à moi. Yann, me demande d’arrêter, il va jouir. Déjà ?! Je suis surprise car cela ne fait que quelques minutes à peine que je le suce. J’ai à peine le temps de retirer ma bouche qu’un premier jet vient éclabousser mes seins, puis un second. Au total, 6 jets de semences ont inondé mon 90D. J’ai le sperme chaud de Yann qui me recouvre totalement la poitrine. Je suis aux anges et lui aussi. Je joue un peu avec avant de l’étaler. Je porte ensuite un doigt à ma bouche pour goûter ce nectar. Habituellement, je déteste ça, mais là, j’ai envie d’avoir le goût de mon amant en bouche et j’apprécie. Alors je saisis à nouveau sa queue pour nettoyer la petite goutte qui perle du gland. Et je le suce avec tendresse. Cette caresse l’a fait à nouveau bander et j’ai retrouvé mon puissant et infatigable étalon. Il m’a confié par la suite qu’il s’était abstenu 3 semaines pour pouvoir m’offrir cette sacrée giclée !

Karla, 28 ans, Sochaux

A lire également : Virginie, agent immobilier peu ordinaire , Ma première fellation

Mediaffiliation

Suivre Histoires Libertines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *