Premiere fellation

Ma première fellation

Ma première fellation

Kikoo Amandine, merci d’avance de prendre le temps de me lire et qui sait peut-être serai-je publiée. Je m’appelle Mélanie, 25 ans de La Rochelle. En dernière année dans une école d’ingénieur à La Rochelle, je suis en couple depuis 6 mois avec Fabrice âgé de 32 ans. Quand je l’ai rencontré, j’étais encore pucelle. J’avais un peu honte.

Mais je me suis vite sentie en confiance avec lui et au bout du troisième rdv, je lui ai avoué mon secret. Il s’est montré très compréhensif et m’a dit qu’il attendrait que je sois prête et qu’il ferait tout pour car lui avait très envie de moi. J’étais soulagée, un peu anxieuse mais aussi très troublée par sa réponse. J’ai senti des fourmillements dans ma culotte toute la soirée.

Une quinzaine de jours plus tard, je l’ai invitée chez moi car je me sentais prête à franchir le cap. Pour l’occasion, j’avis mis mon tailleur jupe, de jolis sous vêtements en dentelle noir et de petits talons. C’était la première fois que Fabrice me verrait ainsi. Habituellement je ne porte que des pantalons. Pour cette soirée très spéciale, je tenais à faire des efforts et réserver une très belle surprise à mon homme. Quand il est arrivé, j’ai vu ses yeux s’écarquiller et pétiller.

On s’est installé sur le canapé lit. A peine le temps de boire un verre, que la banquette était dépliée et que nous passions aux choses sérieuses. Fabrice a été très doux attentionné et j’ai pris beaucoup de plaisir lors de cette première (qui a été une vraie réussite). Au retour de la douche, j’avais envie de recommencer. Et c’est là qu’il m’a demandé de lui faire une fellation.
Mediaffiliation

Plus je léchais sa queue et plus je commençais à aimer ça

Alors comment dire ? J’aurais aimé creuser un trou et m’y réfugier. Jamais je n’avais fait ça auparavant. Je l’ai embrassé avec passion puis ma bouche est descendue sur son puis son torse. Plus je descendais et plus je sentais sa respiration changer. Mes lèvres ont embrassé avec tendresse la base de son sexe, ses testicules et ensuite mes baisers ont recouverts son membre. Devant mon hésitation et ma maladresse, Fabrice m’a guidée. Il m’a demandée de lécher sa tige comme je le ferai avec une glace. Au début, j’ai trouvé ça « con » mais je le faisais avec application. Je voulais donner du plaisir à mon homme. Et plus je léchais sa queue et plus je commençais à aimer ça.

Quand elle a repris de la vigueur, il m’a demandé de jouer avec son gland, de lui rouler des pelles et de commencer de petits va et vient. Je me suis exécutée et d’un coup je me suis transformée en furie. Ma langue devenait folle. Plus ma langue passait sur son gland, plus Fabrice soupirait et m’encourageait. Cette situation m’a rendue dingue et je me suis lâchée complètement. Ensuite, il m’a demandé de m’attarder sur la zone sous le gland (son frein).

Quand j’ai vu l’effet que ça lui faisait, je m’y suis attardée et j’ai pris les initiatives. J’aspirais son gland, je le prenais en bouche, je léchais sa queue, et je faisais des va et vient. Bref je variais et je m’éclatais. Je ne sais pas combien de temps cela a duré mais Fabrice m’a demandé d’arrêter car il allait jouir. C’est à ce moment que j’ai redoublé d’effort et j’ai pris sa sauce. Pour être honnête, c’est pas terrible. Mais j’étais super fière de moi. Mon homme m’a félicitée. Et on s’est endormi ensuite. Depuis, nous avons une vie sexuelle épanouie et épanouissante. Et j’ai testé plein de trucs…
A lire également : Fellation double effet, Concours de fellation

Mediaffiliation

Suivre Histoires Libertines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *