f

Get in on this viral marvel and start spreading that buzz! Buzzy was made for all up and coming modern publishers & magazines!

Fb. In. Tw. Be.
22 Oct, Thursday
0° C
m

Histoires Libertines

Le témoignage d’Aurélie, célibataire et libertine assumée

Aurélie, 26 ans, s’est confiée à histoires libertines pour raconter sa vision du libertinage. Loin des clichés, elle aborde sa sexualité de manière décomplexée et épanouie, bien aidée par le développement des sites de rencontre.

 

H.L : Aurélie, peux-tu te présenter aux lecteurs d’histoires libertines ?

Bonjour à tous. Je m’appelle Aurélie et vais bientôt fêter mes 27 ans. Voilà quatre ans que je vis à Paris, au Nord, vers Montmartre. Je travaille en tant que modéliste pour une célèbre marque. Je vis confortablement, mais la plupart de mes amis sont restés dans ma Bretagne natale, après leurs études. Il n’est pas toujours évident de créer de véritables amitiés dans la capitale. On se retrouve rapidement dans des soirées. J’ai beaucoup profité des nuits parisiennes interminables, avec des collègues. Difficile tout de même de parler ouvertement de ses désirs avec une personne que l’on retrouve le lendemain matin avec un café dans un contexte pro.

 

H.L : Sur le plan sexuel, qu’as-tu trouvé à Paris ?

Beaucoup d’opportunités, déjà. Je dois avouer qu’il règne dans la capitale une forme de liberté sexuelle qu’on ne retrouve pas ailleurs. Beaucoup moins de tabous notamment. C’est en arrivant à Paris que j’ai commencé à assumer ma bisexualité. J’ai toujours eu une certaine attirance pour les femmes, mais tout ça n’était jamais assumé. On en restait au stade du fantasme.

 

Ses premiers pas dans le libertinage

 

H.L : Raconte-nous tes premiers pas dans le libertinage

J’ai commencé par m’inscrire comme à peu près tous les célibataires sur l’application gratuite Tinder. J’y ai fait beaucoup d’expériences avec des hommes, et y ait même rencontré quelqu’un. Je suis restée en couple huit mois : mon record parisien ! La fin de l’été a eu raison de notre relation. Pour dire vrai, je m’ennuyais au lit. C’est à partir de là que j’ai commencé à assumer un peu plus mes désirs. J’avais déjà vu dans le métro et un peu partout des affiches sur Wyylde, le plus connu les sites de rencontre libertine. L’ambiance décontractée et plutôt jeune me correspondait bien. Les avis et témoignages sur Wyylde m’ont convaincue que ce n’était pas une arnaque ou un site obscur.

 

H.L : Libertine et célibataire, n’as-tu pas été trop sollicitée sur le site ?

Je me suis présentée sur le site en tant que bisexuelle, à visage caché. C’était la première fois que j’assumais vraiment ce statut, sans aucune expérience avec une femme. J’avoue avoir été contactée par énormément de couples, très rapidement. Une femme seule ne le reste que très peu de temps sur un site libertin. Le premier mois, je discutais simplement avec plusieurs couples via le tchat, en rentrant du boulot. Je n’étais pas encore vraiment prête à me lancer. Puis j’ai beaucoup sympathisé avec Céline, une femme inscrite en couple. On a été jusqu’à échanger par whatsapp quelques jours. Elle avait déjà une petite expérience sur le site, avec son mec. Leur trip c’était les plans à trois avec des nanas.

H.L : comment s’est passée ta première expérience libertine ? C’était fantastique. Très naturel. Je n’ai jamais ressenti autant de tendresse et d’attention dans une même soirée. Le couple que j’ai rencontré, un peu plus âgé (elle a 29 ans et lui 33), savait comment s’y prendre. La soirée s’est passée chez eux, car c’était un peu plus spacieux. Un apéro, quelques coupes de champagne, et puis l’extase. Nous avons renouvelé l’expérience plusieurs fois depuis, et bien sympathisé dans la vie de tous les jours. Je suis toujours inscrite et très sollicitée sur le site, mais je prends toujours mon temps. Aucune rencontre avant de discuter longuement. Par exemple, je n’aime pas rencontrer des libertins habitués des clubs ou trop initiés. Ce qui m’intéresse, ce sont les couples qui découvrent encore, comme moi, leur sexualité et le libertinage.

 

Débuter dans le libertinage : les conseils d’Aurélie

H.L : Quels conseils donnerais-tu à ceux ou celles qui veulent se lancer ? Les sites libertins permettent aujourd’hui une approche décomplexée et naturelle de sa sexualité. J’ai été surprise du côté « sympa » sur Wyylde. N’allez pas non plus croire que tout est rose. Malgré une majorité de libertins respectant parfaitement les codes, certaines propositions sont obscènes. Vous devez faire un tri, surtout si vous êtes une femme inscrite en tant que célibataire. Si vous êtes un homme seul, vous aurez beaucoup plus de mal à faire des rencontres. Enfin, n’oubliez pas de vous protéger. N’acceptez jamais des rapports sans préservatifs, et fixez toujours vos limites avant autour d’un verre. C’est important que vos souhaits soient exprimés clairement. Et c’est aussi la raison pour laquelle je préfère bien discuter avant même d’envisager un premier rendez-vous.

Post a Comment

You don't have permission to register
6a21199e85
/wp-admin/options-general.php?page=emc2-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php
856196700d
1766
1
Entrer
Sortir
http://google.fr
1

Ce site internet est réservé à un public majeur et averti.

Il contient des textes et images réservé à un public adulte et peut heurter certaines sensibilités.
Je certifie sur l’honneur : Être légalement majeur(e) dans mon pays de résidence. Que les lois de mon état ou mon pays m’autorisent à accéder à ce site.
Être informé du caractère pornographique du serveur auquel j’accède. Je déclare n’être choqué par aucun type de sexualité et m’interdit de poursuivre les auteurs d’histoires-libertines.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs afin réaliser des statistiques de visites.
J’ai lu attentivement les paragraphes ci-dessus et signe électroniquement mon accord avec ce qui précède en cliquant sur Entrer.
Si je n’approuve pas, ou si je ne peux pas approuver, je quitte ce site en cliquant sur Sortir.

 

Entrer Sortir