amant femme mariée

L’envie d’être l’amant régulier d’une femme mariée

L’envie d’être l’amant régulier d’une femme mariée

« Pour le reste du monde: l’adultère est un fléau à faire cesser. Pour moi…C’est un pur plaisir à faire, refaire, prolonger encore et encore.

Tout doit commencer par des discussions par messages sur les réseaux sociaux avec Madame, histoire de mettre en place l’alchimie avec elle ; bien évidemment, il faut impressionner Monsieur pour qu’il ne soit pas jaloux et pour que ça se passe bien. Mais si, avec Madame, le feeling passe, alors le couple ne peut qu’être ravi et impressionné, et alors, tout se déroule à merveille.

Des discussions intenses et passionnelles, une envie à partager, à avouer, une fusion charnelle des corps, un désir intense, une passion dévorante: voilà ce qui se passe dans ma tête quand je discute avec Madame.
Mediaffiliation

Et puis, ça y est, une rencontre va s’organiser; reste à savoir si je dois me déplacer chez Madame et Monsieur ou si Madame et Monsieur organisent la rencontre à l’hôtel. Finalement, il semble que ça se fera à l’hôtel pour l’aspect érotique et sensuel, et caché aussi.

Me voilà à l’hôtel, bien habillé avec un bouquet de fleurs pour Madame histoire de lui montrer que certes, elle me plaît, mais aussi que je porte de l’attention pour elle, et aussi pour montrer à Monsieur que je suis quelqu’un d’attentif, d’attentionné, de galant, de courtois.

Je rejoins le couple dans la chambre. Madame est habillée d’une élégante tenue ne cessant de faire d’elle une sulfureuse Femme Fatale, le tout en collants (ou bas ou nylons ou jambes nues) et portant des talons: quel délice. Monsieur est également élégant avec un costume de ville. J’offre les fleurs à Madame qui est charmée, tandis que Monsieur est impressionné par ma prestance et l’attention que je porte à Madame.

Nous commençons à discuter: de chacun d’entre nous, de nos envies, du pourquoi pratiquer le libertinage…Pendant que nous discutons, je jette quelques coups d’oeil + sourires complices à Madame, qui ne résiste pas et me sourit à son tour. A ce moment-là, j’avais peur que Monsieur ne soit jaloux, mais il semblerait qu’il soit ravi, ravi de voir que je suis une personne de confiance et ravi de voir que Madame passe pour l’instant un beau moment.

Puis, viens l’instant coquin, hot, érotique et passionnel. Me faisant confiance et s’entendant bien avec moi, Monsieur nous laisse Madame et moi seuls dans la chambre. Avec Madame, nous nous enlaçons, je caresse le doux visage de Madame, nous nous embrassons, je dépose de doux et tendres baisers sur le cou de Madame, nous nous déshabillons et progressivement, l’intensité sexuelle et libertine s’approfondit au fil des minutes, allant à des fellations et cunnilingus oh combien appétissants à un footjob, en passant par moi embrassant les jambes et pieds de Madame, pour finir par du sexe intensément passionnel et complice dans toutes les positions, puis par moi jouissant sur le visage de Madame, voir dans sa bouche si elle adore le « lait érotique ».

Nous finissons par s’allonger, se tenant dans les bras, se faisant des câlins et s’embrassant. J’hésite à lui dire que j’aimerai être son amant régulier (après tout: je continue à être poli, courtois, classe et élégant dans mes paroles pour continuer à complimenter, séduire et plaire à Madame qui me plaît beaucoup). Mais Madame me propose alors si elle veut qu’on se revoit plus souvent: dans ma tête, j’explose de joie; mais je reste humble, je lui souris et je lui répond avec le plus grand des plaisirs « Oui ». Elle me sourit et on continue à s’embrasser langoureusement.

A la fin, Madame se douche, se rhabille, m’embrasse une dernière fois et s’en va tout en me souriant. Hummmmmmmmmmmmmm ce fut un instant succulent.

Puis, je retrouve Madame à plusieurs reprises dans un hôtel, où on partage une complicité fusionnelle, unissant nos passions, nos désirs, nos envies; après quelques temps à se revoir, Madame me propose qu’on passe un weekend ensemble, ce que j’accepte avec un plaisir non dissimulé, un weekend libertin où se ballade main dans la main, on s’embrasse langoureusement, on fait des coquineries partout avant de revenir à l’hôtel s’amuser sensuellement toute la nuit.

Enfin, chose exceptionnelle, Madame m’invite au domicile conjugal pour un tête à tête libertin, elle et moi: je demeure surpris, mais j’accepte parce-que je ne cesse de passer une délicieuse journée avec Madame; qu’il s’agisse d’un rendez-vous à l’hôtel, d’un weekend libertin ou d’une invitation au domicile conjugal, Madame et moi avons une belle complicité, allant même jusqu’à certaines pratiques sexuelles « tabous » (« tabous » dans le sens où nos corps s’offrent par nature, sans rien, unissant ainsi nos corps dans une bulle libertine et où le « nectar sexuel » s’offre à Madame partout).

Être l’amant d’une femme mariée (même une journée ou demi-journée), c’est bien. Être l’amant régulier d’une femme mariée, c’est mieux et incroyable. »

A lire également : Une sacrée giclée , Ma première fellation
Mediaffiliation

Suivre Histoires Libertines

Un commentaire

  1. Confondre adultére et candaulisme dés les premiéres lignes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *