tantrique

Fusion et union tantrique

Fusion et union tantrique

Je la retrouve enfin après des mois: cela fait longtemps que je désirais la revoir. J’ai tellement envie d’elle, mais je ne veux pas me précipiter les choses, faire vite: je veux prolonger cet instant avec elle.

Nous nous retrouvons dans la chambre d’hôtel: elle porte un manteau cachant sa délicieuse nudité, des bas blancs soyeux et des talons noirs, le tout renforçant son côté « Femme Fatale » qui me plaît chez elle. Mais je préfère son visage, son regard et ses lèvres. Je suis excité au fond de moi, mais je reste calme pour continuer à lui plaire, à la séduire, à faire bonne impression. On s’assoit sur le lit, elle retire son manteau et à ce moment-là, l’attraction tantrique opère: je commence à caresser du bout de mes doigts sa main, je la regarde avec désir, passion, envie, elle me regarde réciproquement de la même manière, nous sourions, je commence à caresser son visage si doux, la flamme passionnelle en moi s’excite, mais je me retiens pour la fin.

Alors, je commence par embrasser sa main que j’ai caressé quelques secondes auparavant. Puis, elle s’avance vers moi: nous commençons d’abord par se caresser; je lui caresse le visage une nouvelle fois, puis le cou, la poitrine, la jambe pour remonter tout doucement vers sa cuisse, puis son minou, alors, elle gémit doucement de plaisir. Ensuite, elle me caresse aussi le visage, puis mon entre-jambe: quel délice, j’adore. Nous nous embrassons, lentement mais langoureusement et passionnément, tandis que je glisse ma main sur son sein, je sens son téton pointer pour son grand plaisir et pour le mien également. Je m’arrête de l’embrasser pour embrasser son cou, tandis qu’en même temps, je glisse sa main sur son minou pour le stimuler avec mes doigts: je sens la chaleur monter en elle, un pur extase; après, je recommence à l’embrasser et nous continuons à s’embrasser comme tel pendant un certain temps.

Elle me déshabille, tout en continuant à m’embrasser. A ce moment-là, elle se met petit-à-petit à genoux, embrasse mon cou, mon corps, puis elle commence à me sucer langoureusement, passionnément, intensément: quel extase, j’adore. J’aime aussi quand elle embrasse mon gland, quand elle prend mes boules dans sa bouche et quand elle prend ma queue tout au fond. Après, je l’allonge sur le lit où je continue à l’embrasser; tout doucement, je descends son corps en continuant à embrasser ses seins, ses tétons (que je lèche et tète aussi) pour arriver à son entre-jambe: avant, je lève ses jambes, puis, je les caresse, j’y dépose des baisers, tout en descendant lentement vers son clito, que je lèche avec passion et gourmandise: elle gémit de plaisir fortement, mais intensément, une fusion des sens (en même temps, je caresse sa poitrine et je lui tiens les mains avec complicité). Je remonte tout doucement vers elle et je l’embrasse. On se retourne et inversement: elle descend vers ma queue qu’elle suce avec envie. Tantôt elle me suce allongée, tantôt elle me suce à 4 pattes (j’en profite alors pour lui mettre la fessée). Je me lève, C. reste à 4 pattes: j’en profite pour continuer à caresser son petit cul, le masser, l’embrasser, lui mettre la fessée. Enfin, je mets une capote et je commence à la pénétrer avec sensualité et fougue. Nous faisons l’amour dans toutes les positions, avant de finir en missionnaire où nous nous embrassons fougueusement.

Enfin, je me lève, elle se met à genoux; je commence à me branler et je joui sur sa délicieuse poitrine. Elle me sourit, me remercie, je la remercie, nous nous embrassons langoureusement. Elle part dans la salle de bain se nettoyer.

A lire également : Clarisse rencontre deux beaux garçons , Trio à la page et en forêt

Suivre Histoires Libertines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *