surprise à la plage

Surprise à la plage

Surprise à la plage

Hier, par un beau soleil, nous décidons Marie, mon épouse, et moi Patrick d’aller à la plage naturiste des Saumonards, sur l’ile d »Oléron.

Nous arrivons en début d’après-midi, il fait près de 35°, la plage est presque déserte. Nous nous installons sur le haut de la plage, près des buissons qui commencent la forêt qui borde la plage. Marie et moi nous mettons nus et commençons à profiter de cette belle journée.
Après quelques allés et retours dans l’eau, nous reprenons place sur nos serviettes. La plage s’est remplie, tout le monde voulant profiter de cette belle plage.
Négligemment, je commence à promener mes mains sur le corps nu de Marie, je lui caresse le dos, les fesses, elle commence à se tortiller sous mes caresses, j’en profite pour glisser un doigt entre ses fesses, j’atteins son sexe qui commence à se lubrifier, et j’entreprends de la caresser plus profondément, glissant mes doigts dans sa chatte de plus en plus vite.
Nous sommes à l’abri des buissons et personne ne nous regarde. Marie se redresse, m’embrasse, et commence à caresser ma queue qui réagit aussitôt et se dresse fièrement.
Je caresse ses seins, son sexe, son ventre, elle m’excite, je bande de plus en plus fort. Ma chérie se redresse, se place à 4 pattes et engloutit ma queue dans sa bouche, ses lèvres courent sur ma tige, elle me branle en me suçant, c’est génial, le plaisir est intense. Marie est penchée sur ma queue, les fesses relevées, je tends le bras et lui caresse la chatte, elle aime et commence à gémir sans changer de position. Mes doigts entrent et sortent régulièrement de son sexe, elle projette ses fesses sur mes doigts tout en me suçant, lorsque je remarque à quelques mètres un homme nu, totalement bronzé, un bel homme dans nos âges, qui nous regarde en se masturbant.
Je lui fais signe doucement de s’approcher, ce qu’il fait rapidement et en silence. Marie ne l’a pas vu, ne sait pas qu’il est là. Sa queue est dure et de taille généreuse. Je sors un préservatif de mon sac discrètement et le lui tend. Il me regarde, surpris, et je lui fait signe de l’enfiler discrètement, ce qu’il fait aussitôt. Il n’a d’yeux que pour Marie, toujours penchée sur ma queue dure qu’elle suce avec application.
Je fais signe à l’homme de s’approcher de Marie, je sors mes doigts de sa chatte et introduit sa queue à la place. Sur le moment, Marie n’a pas prêté attention, il commence doucement a la prendre en levrette, il enfonce sa queue doucement, lentement, et commence des aller et retour dans sa chatte sans la toucher avec ses mains. Marie sur le moment doit penser que ce sont mes doigts, puis il accélère et prend Marie par les hanches avec ses mains et commence à la perforer plus rapidement, plus fortement. Elle relève la tête, me regarde, et comprends ! Elle se retourne et voit l’homme en train de la baiser.

Elle lui sourit, m’embrasse à pleine bouche, et recommence à me sucer. Le plaisir la gagne, elle gémit de plus en plus fort, s’accrochant à ma queue sous les coups de boutoir de l’inconnu qui la pilonne de plus en plus profondément, de plus en plus loin dans sa chatte brûlante.
Ma chérie gémit, de plus en plus fort, elle lance ses fesses contre la queue dure et grosse de l’inconnu , je caresse ses seins, elle tremble de plaisir, et soudain elle crie, la jouissance la submerge, et elle s’écroule sur moi, tandis que l’inconnu se retire de sa chatte, sans débander.
Elle se retourne vers lui, et saisit sa queue d’une main, tout en continuant à me branler de l’autre…
Elle approche ses lèvres et commence à sucer l’inconnu, à genoux dans le sable, face à elle. Il saisit ses seins et les caresses, agace les tétons, tout en projetant sa queue dans la bouche de ma chérie. Elle le pompe de plus en plus vite, caressant ses bourses, léchant le gros gland, la tige, enroulant sa langue autour de la queue tendue à craquer, lorsque l’homme lance un cri et vide son sperme sur les lèvres de ma femme en de longs jets puissants et brûlants.
Il se redresse, embrasse Marie à pleine bouche, et repart dans la foret. Nous ne le reverrons plus et ignorons son nom.
Marie a beaucoup aimé cette belle surprise et nous rentrons chez nous très excités pour faire l’amour de façon plus intime.

A lire également : Jeux coquins à 3, Trio à la plage et en forêt

Suivre Histoires Libertines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *