Naissance d’un couple libertin

On ne se lance évidemment pas dans une premier gangbang quand on est inexpérimentée dans le monde du libertinage. Ce n’est pas mon cas ! Je m’appelle Cassandre, j’ai 45 ans et je suis mariée avec Ludo depuis une vingtaine d’années. Le temps passe vite mais on a jamais le temps de s’ennuyer lorsqu’on forme un couple échangiste avec sa moitié. Nous sommes de vrais épicuriens à l’esprit très ouverts.

Si certaines histoires d’amour commencent par un coup de foudre au coin d’une rue, la notre à débuté dans un club privé pour le moins atypique : un sauna libertin. Il était seul, j’étais avec mon ex. Nous nous sommes amusés en trio, puis il est venu à la maison un weekend pour me baiser avec la complicité de mon ex-mari candauliste. Autant dire qu’avec une telle introduction, la suite ne pouvait être qu’explosive !

Nous sommes tombés amoureux… cela ne dérangeait pas mon époux que je le trompe avec d’autres hommes, il trouvait même la situation excitante. Par contre, il n’a pas pu supporter que j’ai des sentiments envers Ludo, mon amant préféré. J’en étais devenue exclusive, ne rêvant plus que de sa queue, perdant tout désir pour les autres hommes, mon conjoint y compris. Bref, je vous passe les détails : nous avons divorcé et je me suis remariée rapidement avec mon actuel complice de coquineries.

Au début, nous avons formé un couple tout ce qu’il y a de plus traditionnel. Moi qui étais si explosive et demandeuse dans le sexe, amatrice de trio et d’exhibition, n’étais obnubilée que mon mon bel amoureux. Si j’ai replongé dans le libertinage, c’est à sa demande. Il m’a rappelé le contexte de notre première rencontre, a su faire renaitre le désir d’autres queues en moi et j’ai accepté d’abdiquer pour mon vice… A la seule condition que tout devait se faire sous sa coupe, sous son contrôle.

Je pensais qu’on allait commencer progressivement, avec un autre couple ou éventuellement un invité pour un simple trio… monsieur s’est montré très gourmand dés le début. Un matin, après la fellation matinale qu’il affectionne tout particulièrement, il m’a susurré à l’oreille que : « tout était prêt pour cette grande première ». Le soir même, je devais l’attendre à la maison nue avec un collier de chienne autour du cou car il m’avait préparé une grosse surprise.

Effectivement, il n’est pas rentré seul du travail ! Il était accompagné de 4 collègues de chantier. Les types avaient étaient briefés : leur mission était de m’épuiser totalement dans une orgie de sexe sans concession. Entre leurs mains, je suis devenue une poupée gonflable. Je suçais à la chaine, me laissais pénétrer en opposant aucune résistance. Au contraire ! La surprise passée, je me suis épanouie dans mon rôle de salope. Dans l’équipe, il y avait un beau black super bien membré, il n’a pas hésité à me prendre en double pénétration avec un des autres types.

J’ai honteusement joui comme jamais. Mon chéri n’a pas participé, il a apprécié le spectacle en me promettant que la prochaine fois, il se ferait une place dans la meute. J’y compte bien, car être jetée en pâture dans ce genre de partouze a réveillé la nymphomane intrépide que je suis. J’espère juste ne pas tomber amoureuse d’un de mes futurs amants… Lire d’autres Histoires libertines