Connexion  \/ 
x
S'inscrire
x
09
Ven, Déc

Derniers articles

Grid List

homme caché qui mate

Récits érotiques

En retraite depuis quelques années déjà, pour me maintenir en forme je pratique deux sports de loisirs, la randonnée et la natation. A mon âge, il n'est plus question de faire des efforts inconsidérés mais une dizaine de kilomètres de marche en forêt à une allure soutenue sont suffisants plusieurs fois par semaine. Je commence à bien connaitre mes itinéraires de prédilection aussi je peux facilement me passer de carte. J'ai pris goût à la randonnée en forêt quand je me trouvais en région parisienne. Malheureusement pour trouver des parcours intéressants il fallait parfois faire de nombreux kilomètres en voiture, ce qui faisait perdre le bénéfice de cet exercice.

Dernièrement alors que l'été indien s'illuminait d'un grand soleil encore chaud, j'étais sur un de mes parcours lorsque mon attention a été attirée par des gémissements rythmés d'une femme en train de faire l'amour. Cela venait d'un bosquet situé un peu à l'écart du sentier, certainement un couple illégitime ou de rencontre qui voulait profiter de ce beau temps pour s'offrir une partie de baise au grand air. Coquin de nature et curieux, je me suis approché sans faire de bruit pour voir d'un peu plus près ce qui se passait.

Au détour d'un petit sentier tout juste praticable, j'ai effectivement aperçu une couple qui était en pleine action. La fille, une beurette je pense, était appuyée des deux mains contre une pile de tronc coupés et offrait ses fesses à l'homme qui la besognait puissamment. La peau très mate, des cheveux longs et frisés retenus par une pince, elle devait avoir environ 30 ans. Elle portait un chemisier rouge foncé ouvert laissant ses seins menus à l'air et une jupe ample relevée sur ses reins. L'homme, du même âge je pense, était un bel athlète brun certainement bodybuildé. Il tenait la fille par les hanches et, ayant déplacé le cordon du string sur une fesse, il entrait et sortait du sexe de la fille avec des mouvements amples. Sa bite longue devait aller au fond à chaque fois car la fille geignait à ce moment : plaisir ou douleur ?

 

Je restais à les observer à une dizaine de mètres, caché par le tronc d'un grand chêne. Je n'ai pas regardé ma montre mais ils sont bien restés dans cette position dix minutes. L'homme a soudain accéléré les mouvements au moment où la fille jouissait et d'une poussée encore plus brutale il s'est collé à ses fesses en bramant son plaisir. Ils sont restés ainsi de longues minutes, comme tétanisés par leur orgasme. Ils se sont désunis, la fille s'est retournée vers lui pour l'embrasser mais après un premier baiser, il a pris ses tétons entre les doigts, certainement en les pinçant durement, il a fait agenouiller la fille qui s'est retrouvée la bouche face à la bite à peine débandée. Elle savait ce qu'elle devait faire ! Nettoyer les sécrétions qui couvraient le sceptre.

Même si je ne voyais pas d'une manière très précise ce qu'elle faisait, les mouvements de sa tête montraient qu'elle alternait les aspirations profondes et les léchouilles sur la hampe qui ne débandait toujours pas bien au contraire.

Je restais toujours caché derrière mon arbre pour voir ce qui allait suivre. S'ils se rajustaient il serait toujours temps de retrouver la route forestière sur laquelle je marchais quand j'ai entendu les gémissements de la fille. Mais cela ne semblait pas devoir être le cas. L'homme, toujours le pantalon sur les chevilles, s'est adossé au tas de troncs, le sexe fièrement dressé. Il a repris la fille par les hanches pour la coller contre lui, la bite logée dans la raie des fesses. Il l'a ensuite prise en main pour l'introduire. J’ai entendu la fille s’écrier en tentant de se dérober, s’écrier :

  • Non pas çà !

Mais c'était trop tard car il a repris les hanches à deux mains et son pubis est venu doucement se coller contre les fesses de la fille : elle était sodomisée ! Il a conservé la position pendant quelques instants puis avec de lents mouvements de va-et-vient, il a achevé de bien la pénétrer. A chaque fois qu'il venait buter contre les fesses de la fille, celle-ci relevait la tête, la bouche ouverte comme pour chercher de l'air. Finalement, elle a laissé descendre sa main droite à la hauteur de sa chatte pour caresser son bourgeon alors que la gauche pétrissait alternativement les deux seins. J'en avais assez vu. Dans mon boxer, ma bite était dure et dressée. Discrètement je me suis retiré et j'ai poursuivi mon chemin.

Le soir même je levais au restaurant une femme d'une quarantaine d'année qui dinait avec des copines. Blonde aux cheveux frisés avec une poitrine opulente comme je les aime, des yeux marrons lui faisant un regard de biche, elle a profité à retardement de l'excitation ressentie l'après midi et nous avons baisé comme des fous jusqu'au matin. C'est épuisés mais heureux que nous nous sommes quittés lorsque je l'ai reconduite au pied de son immeuble.

A lire également : Rachida, 39 ans, Beurgeoise, patronne et salopeLa récompense

Commentaire (0) Clics: 944

Je m’appelle Jean. J’ai 50 ans et je suis chauffeur routier. Du pays, j’en ai vu tout comme j’ai pu assister à des scènes de cul surréalistes. Ah, ça je pourrais vous en raconter des histoires. D’ailleurs, j’ai décide de m’y mettre et de te raconter ce qu’il m’est arrivé il y a 3 ans sur une aire d’autoroute dans les hauts de France.

J’avais envie de pisser et je me suis arrêté sur une aire d’autoroute. Il devait être 2h du mat, c’était un mardi. A peine, entré j’entends des gémissements de nana qui se fait tringler derrière la porte d’un chiotte. Je décide d’enter dans celui d’à côté. Autant vous dire que la donzelle prenait sévère. J’ai vite pisser avant de trop bander. Les deux d’à côté étaient très concentrés car malgré le bruit que j’ai fait, ils ont continué en rythme.

J’allais sortir du WC quand j’ai aperçu un bout de PQ qui obstruait la paroi mitoyenne. Je l’ai retiré et j’ai zieuté. J’avais vu sur le mec qui était entrain de déboiter un gros cul. Le gars s’est arrêté et il a dit :

  • Au lieu de mater par le trou, mets-y ta queue !

Je ne me suis pas fait prier et j’ai mis ma queue à demi molle dans le trou. Quelques secondes après, j’ai senti une langue me lécher avant de me sucer en mode aspirateur. Autant dire que je vais mettre longtemps à cracher la purée ! J’ai eu un mouvement de recul quand j’ai senti des poils me piquer et une seconde bouche sur mon gland ! Double dépucelage : première pipe par un mec et première pipe à deux bouches.

Le mec s’y prenait tellement bien que je suis avancé pour en profiter un max ! Je me suis même retenu autant que j’ai car ces deux là s’amusaient à celui qui allait me faire juter. Au bout de cinq bonnes minutes, j’ai joui sur la bouche de la nana. Au bruit de succion que j’ai entendu tout de suite après, mon couple inconnu était entrain de se rouler des pelles pour partager ma crème.

Je me suis rhabillé, je leur ai dit au revoir et souhaité « bonne bourre » .

A lire également : Sodomisée sur le lavaboSexe à la soirée de mariage

Commentaire (0) Clics: 1256

Vous avez retourné la question cent fois et vous vous êtes décidé à tromper votre femme ou votre compagne. Vous vous apprêtez à passer à l’acte. Prendre la décision n’est déjà pas facile, mais faire une rencontre extraconjugale discrètement l’est encore moins. Sauf si vous êtes membres de Bon plan cul gratuit.

Les raisons qui vous poussent à avoir une aventure vous sont propres, tout comme les nombreuses femmes inscrites et personne ne portera de jugements. Lorsque vous venez consulter le profil d’un membre, vous savez déjà qu’il est ici pour la même chose que vous. Seuls quelques critères personnels vous feront choisir telle ou telle personne. Il est désormais facile de tromper son conjoint rapidement et en toute discrétion. Vous remplissez votre fiche en donnant quelques informations basiques et indiquez quelles sont vos recherches, vos attentes, vos disponibilités et vos préférences sexuelles. Dès qu’une nouvelle inscription a lieu sur le site, les autres membres sont prévenus et consultent votre profil. Vous pouvez conclure un plan cul près de chez vous dans un délai très court. La force de Bonplancul.net est de réunir les personnes infidèles et de leur permettre de faire des rencontres facilement. Certaines personnes sont des habituées et ont fait de l’infidélité leur passetemps favori. D’autres sont au stade de la découverte. Il y a de la place pour tout le monde ! Faire une rencontre extraconjugale est aussi rapide que de s’inscrire sur le site. L’objectif étant clair pour tout le monde, les barrières tombent comme les tabous.

En toute discrétion et sans sortir de chez vous, vous parcourez les fiches de femmes proches de chez vous souhaitant elles aussi, casser la routine qui s’est installée dans leur couple. Vous faites connaissance et obtenez vos premiers rendez-vous rapidement. Le service est modéré afin d’éviter les faux profils et les abus. Le meilleur moyen de vous en assurer est de vérifier par vous-même ! Inscrivez-vous en quelques minutes et remplissez votre profil avec le maximum de détails pour mettre toutes les chances de votre côté. Faire une rencontre infidèle près de chez vous simplement et surtout en toute discrétion est possible grâce à Bonplancul.net

Commentaire (0) Clics: 65
Ce site internet est réservé à un public majeur et averti. Il contient des textes et images réservé à un public adulte et peut heurter certains sensibilités.
 
Je certifie sur l'honneur : Être légalement majeur(e) dans mon pays de résidence. Que les lois de mon état ou mon pays m'autorisent à accéder à ce site.
  Être informé du caractère pornographique du serveur auquel j'accède. Je déclare n'être choqué par aucun type de sexualité et m'interdit de poursuivre les auteurs d' histoires libertines.
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs afin réaliser des statistiques de visites.
J'ai lu attentivement les paragraphes ci-dessus et signe électroniquement mon accord avec ce qui précède en cliquant sur Entrer. Si je n'approuve pas, ou si je ne peux pas approuver, je quitte ce site en cliquant sur Sortir
 

Entrer sur le site
Quitter le site