Connexion  \/ 
x
S'inscrire
x

Derniers articles

Grid List

Après, une énième engueulade, je vais me coucher. Hâte que tu me rejoindre pour te faire un câlin amoureux et très sensuel afin de faire la paix.

Tu me rejoins sous la couette, sans mot dire tu te  tournes, et te  colle à moi 

Pardonne-moi d'être en érection en sentant ton corps tout chaud, ton parfum entêtant  et tes fesses si bien calées contre mon sexe. Mais rassures-toi, j'ai gardé mon boxer.

Je passe mon bras autour de toi pour t’enlacer. Ma main gauche caresse accidentellement tes seins et les malaxe. Mes doigts se mettent à titiller tes tétons.

Ma main droite N’est pas en reste. Elle caresse ta fesse gauche. Un doigt s'aventure habillement dans le sillon de tes fesses et se retrouve à glisser sur ta vulve trempée.

Je te sens tendue et fébrile. Tu minaudes. Je suis sûr que tu te mordilles les lèvres. Mon souffle est sur ta nuque avant que je ne te mordille tendrement l'épaule...

Tu es ma prisonnière. Dans mes bras, tu es allongée sur le côté, je te bascule sur le ventre. Avec une main je dégage mon boxer et ton tanga. Je t’enserre entre mes bras et nos mains s'entrecroisent. Mon sexe se frotte au tient avant de te pénétrer tout en douceur et profondément. Mon bassin ondule. Tes mains se crispent dans les miennes. J'entame de petits va-et-vient qui montent en cadence et en puissance. Me voilà Maître de ton plaisir. Ma bouche te murmure des mots tendres, crus et te dévore. Tu es prisonnière, offerte et abandonnée.

Je te possède…

A lire également : Moment coquin dans une impasse, Ce cul qui m'excite

Mediaffiliation

Commentaire (0) Clics: 52

Hello à tous les lecteurs (et les lectrices of course) d’histoires libertines. Je m’appelle Hélène, j’ai 36 ans et je vis en région parisienne où je travaille dans un cabinet médical. J’ai décidé d’écrire sur la relation très particulière que j’entretiens avec mon patron, un médecin généraliste.

J’ai été engagé après un classique entretien d’embauche. J’avoue que ce jour là, j’avais particulièrement soigné ma tenue tailleur jupe à mi cuisse, chemisier « légèrement » transparent, bas, 8 cm de talons. Le tout complété par un maquillage soigné et une coiffure impeccable.

J’ai bien remarqué son œil lubrique et ses regards appuyés sur mes jambes. Je ne cache pas que j’ai plus d’une fois, croisé et décroisé mes jambes, que j’ai mouillé mes lèvres et rit comme une dinde. Je voulais ce poste, je l’ai eu.

Un soir, une fois le dernier patient parti et mon travail fini, j’ai frappé à la porte du cabinet de mon boss pour le saluer avec de rentrer chez moi. Je suis entrée et je l’ai vu à son bureau entrain de se palucher. Il m’a fait signe de sa main libre et je suis partie non sans avoir remarqué la taille plus que généreuse du  sexe de mon patron. Toute la nuit, j’y ai pensé.

En arrivant au bureau le lendemain matin, nous avons fait comme si rien ne s’était passé la veille. Et le soir, au moment de lui dire au revoir, rebelote. Monsieur en pleine séance de plaisir solitaire. J’ai traversé la pièce et arrivée devant lui, je me suis accroupie, j’ai craché sur son gland et je l’ai caressé avec habileté pour ne pas dire dextérité, et il a fallu moins de 2 minutes pour qu’il éjacule. Je me suis levée et je suis partie en le saluant.

Le lendemain matin à peine arrivée, j’étais convoquée dans son bureau. En entrant, je l’ai trouvé pantalon et boxer sur les chevilles. Il m’a invité à prendre place entre ses cuisses. Une fois en position, il a caressé mes cheveux et a appliqué une légère impulsion sur l’arrière de ma tête. J’ai de suite compris le message et je l’ai sucé comme une vraie salope (regard, gorge profonde, …), tout y est passé. 5 minutes après, ma bouche était recouverte de sperme comme dans un film porno.

La journée s’est déroulée normalement. Le soir, j’ai été de nouveau convoquée dans son bureau. Il m’a remerciée pour la qualité de mon travail et mon ardeur à la tâche. Il m’a indiqué que j’allais recevoir une prime exceptionnelle pour mon dévouement. Il m’a proposée de continuer à le soulager plusieurs fois par jour moyennant une substantielle augmentation. J’ai évidemment accepté sans hésiter.

Sans entrer dans les détails, sachez que je l’ai soulagé avec ma bouche, ma main, mes seins et que ma chatte et mon cul sont régulièrement mis à contribution pour son bon plaisir. Il me prend aussi souvent sur son bureau mais j’avoue que je préfère cent fois quand il s’occupe de moi sur la table d’auscultation !

A lire également : Adieu migraine, Fellation à deux bouches à l'hôpital

Commentaire (0) Clics: 123

Carla, peux-tu te présenter pour les internautes d'histoires libertines ? (Age, taille, mensuration, ...) ?

Bonjour, je m’appelle Carla Rosa, 18 ans. Mensurations 34 en bas, pour le haut je mets du  S (Small), mon tour de poitrine est 90b, et je mesure 1m60.

 

Comment as-tu choisi ton pseudo ? Carla, est un prénom très utilisé par les actrices, comment te différencies-tu ?

Mon pseudo, je l’ai choisi avant mon premier tournage. Le réalisateur m'a dit qu’il fallait me trouver un pseudo. Sur une liste de pseudos,  il en avait deux qui me plaisaient bien Carla et Jessica et j'ai donc choisi Carla. C’est seulement après deux trois scènes que Rosa est apparu.

Comment je me différencie des autres actrices qui s'appellent Carla ? Alors tout d'abord, en faisant des recherches sur les autres actrices avec le même prénom que moi, j'en ai vu  aucune qui faisait la double anale et double vaginale. Mon nom se complète par Rosa donc c'est un plus pour moi.

 

Qu'est ce qui t'a poussée à te lancer dans le X ?

Ce qui m'a poussée à me lancer dans le X ? Jai toujours était attirée par les salons de l'érotisme, les tenues et les positions sexy, et le monde du porno. Mais ça en restait là. Et puis un jour, sur les réseaux sociaux,  j'ai ajouté une personne sans savoir que c'était un réalisateur de films X. C’est en  voyant ses postes que j'ai été lui parler. Après quelques échanges,  il m'a mise en confiance et tout ça s’est enchainé naturellement. Deux jours après, je tournais ma première scène. A croire que j’étais faite pour ça.

 

Quelle a été ta première scène ? Comment l’as-tu vécue ?

Ma première scène c'était pour Jacquie et Michel : « Carla change de vie ». Je l’ai vécue. Au début, j’étais très stressés et puis le caméraman, le réalisateur et l'acteur m’ont mise en confiance et je me suis éclatée. A la fin j’étais choquée de ce qui c'était passé, mais 10 min après la scène, je demandais : « à quand la prochaine ?! ». Cela restera un souvenir inoubliable, merci à eux.

 

Quel est ton plus beau souvenir de tournage ?

Mon plus beau souvenir ... Ca restera Legal porno et les soirée Jacquie et Michel ...

 

Quelle scène aimerais-tu tourner ?

Une scène que j'aimerais tourner ? Dans un château, en mode princesse  :)

 

Quels sont tes fantasmes ?

Mes fantasmes ? Ce ne sont pas de très gros fantasmes, mais ça en reste. Tourner avec mon copain dans une scène très hard ou faire l'amour sur une plage deserte.

 

Tu as tourné pour legalporno, tes fans auront-ils le plaisir de te retrouver dans ce genre de scènes (très hard) prochainement ?

Me voir prochainement dans des scènes hard ?  Alors, prochainement, d'ici quelques mois, quand même. Mais, oui bien sûr, j'aime trop le hard pour m'arrêter là !

 

Peux-tu nous en dire plus sur cette double anale d’anthologie ?

La double anale ... Alors au début, quand j'ai commencé le porno il était hors de question que je la pratique. J'avais trop peur et puis lors de la scène, Mike Angelo m’a tellement mise en confiance que c’est  passé tout seul.  Je recommencerai demain, s’il le faut les yeux fermés !

 

As-tu d'autres activités ?

Mes autres activités ? Je fais des soirées Jacquie et Michel. Olivier Record m’a contacté pour se produire dans des clubs, le week-end (distribution de cadeau et shows lesbiens). Le monde de la nuit j'adore.

 

Quels sont tes projets et tes envies ?

Mes projets : soit ouvrir mon site soit ouvrir un club libertin

 

Comment te définis-tu en tant que femme et en tant qu’actrice ?

Comment je me définis en tant que femme et actrice ? Comme toute les autres actrices, j'ai une vie en dehors du porno ... J’ai mon chéri, ma famille. Je passe énormément de temps avec eux. Avant de faire une scène, je demande toujours à mon chéri de la faire avec moi. J'adore faire les magasins. Les animaux, je suis raide dingue des animaux, j'ai une complicité hors norme avec eux. Je mène ma petite vie tranquille en temps que femme. J'allume mon téléphone professionnel qu’à partir de 10h30 jusqu'à 20h. Etre actrice porno, reste mon métier rien d'autre.

 

Quel conseil donnerais-tu à une fille qui veut se lancer dans ce milieu ?

Conseil pour les filles qui veulent se lancer dedans : Si t'aimes t’amuser, t'aimes le sexe, que tu aimes rencontrer des personnes hors du commun et que tu as un bon caractère pour éviter de te faire marché dessus, Fonces !

 

Un dernier mot pour les internautes ?

Un dernier mot pour les personnes qui me suivent : Merci à vous ! Vous êtes ma force. J’adore lire vos petits messages, ça me met de bonne humeur. Même si je ne réponds pas souvent je pense à vous et c’est pour vous que je fais ça bisouxxx Carla Rosa

 

A lire également : Morgane Dell : faire du X mais donner du naturelMya Lorenn : le plus beau regard du X français

 

 

Commentaire (0) Clics: 399
Ce site internet est réservé à un public majeur et averti. Il contient des textes et images réservé à un public adulte et peut heurter certains sensibilités.
 
Je certifie sur l'honneur : Être légalement majeur(e) dans mon pays de résidence. Que les lois de mon état ou mon pays m'autorisent à accéder à ce site.
  Être informé du caractère pornographique du serveur auquel j'accède. Je déclare n'être choqué par aucun type de sexualité et m'interdit de poursuivre les auteurs d' histoires libertines.
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs afin réaliser des statistiques de visites.
J'ai lu attentivement les paragraphes ci-dessus et signe électroniquement mon accord avec ce qui précède en cliquant sur Entrer. Si je n'approuve pas, ou si je ne peux pas approuver, je quitte ce site en cliquant sur Sortir
 

Entrer sur le site
Quitter le site