70 ans après la fermeture des maisons closes, nouveau coup dur pour la prostitution

70 ans après la fermeture des maisons closes, nouveau coup dur pour la prostitution
70 ans après la fermeture des maisons closes, nouveau coup dur pour la prostitution

« Le moment est venu de s’engager dans la voie de la propreté et du progrès moral ! Il faut commencer par extirper le mal à la racine et renoncer au système de la débauche organisée et patentée. Viendra ensuite le nettoyage de la rue et du trottoir »

C’est avec ces mots très durs que Marthe Richard s’adressa au conseil municipal de la ville de Paris, le 15 Décembre 1945. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, Marthe Richard n’était une intégriste religieuse  mais une ancienne prostituée qui fit de la fermeture de maisons de passe son combat. Et le 13 avril 1946, le couperet tomba, la loi était votée et les 1400 maisons closes disparurent.

70 ans plus tard, une nouvelle loi pénalise cette fois, les clients :

«Le fait de solliciter, d’accepter ou d’obtenir des relations de nature sexuelle d’une personne qui se livre à la prostitution, y compris de façon occasionnelle, en échange d’une rémunération, d’une promesse de rémunération, de la fourniture d’un avantage en nature ou de la promesse d’un tel avantage est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la cinquième classe», article 611-1 du Code Pénal. En clair, il en coutera 1500 euros à toute personne prise en train de payer pour avoir des recours à des services sexuels payants.

A l’heure de la prostitution 2.0 et du paiement sans contact, cette loi est-elle réellement applicable ?

En effet, en 2016, nombre de sites internet proposent des services d’escorts. Certaines escorts proposent même à leur client de payer avec leur carte bancaire comme dans n’importe quel magasin. Avec le développement du paiement sans contact (limité pour le moment à 20 euros), du paiement par sms ou même de Paypal, les moyens de contourner l’obstacle posé par cette loi, risque d’être vite contourné.

A lire également : un gang bang très hard , Première anale pour Mélissa

Ce site est réservé à un public majeur et averti, il propose un contenu à caractère érotique à des personnes âgées de plus de 18 ans. En cliquant sur "ENTRER" vous certifiez avoir pris connaissance des obligations suivantes : Etre majeur selon les lois françaises et que ces lois vous autorisent à accéder à ce service. A ne pas faire connaître ce service à des mineurs, sous peine de sanctions pénales. A ne pas diffuser le contenu de ce service qui est la propriété de l'éditeur. A ne pas poursuivre l'éditeur de ce service pour toute action judiciaire