Se masturber

Petite leçon de branlette

Petite leçon de branlette

La masturbation masculine, est un sujet sensible. Messieurs, qui parmi vous ne se masturbe jamais ? Levez la main (petits cachotiers) ! La branlette est un plaisir simple, rapide et efficace. Mais branler efficacement n’est pas toujours évident. D’ailleurs, les femmes disent souvent que les hommes confondent leur clitoris avec un joystick mais elles sont tendance quand à elles à confondre pénis et élastique. Non, tirer comme une forcenée sur une queue ne fera pas jouir. La masturbation demande de la technique et savoir faire. Cet article ne liste pas toutes les techniques de la masturbation masculine car il y aurait de quoi remplir une encyclopédie, mais il donne les bases pour se masturber en prenant un maximum de plaisir.

  1. Bander ! Oui, avant de commencer à s’astiquer le manche, le mieux est déjà d’avoir une demi-molle voir même une bonne gaule. Pour cela, si vous êtes seuls mater un porno, repensez à un moment sensuel ou lisez histoires libertines. Si vous êtes en couple, la seule présence de votre partenaire suffit sinon lisez histoires libertines.
  2. Se décalotter. Pour les hommes qui ne sont pas circoncis, pensez à bien replier le prépuce de manière à bien libérer le gland. Certains hommes préfèrent laisser le prépuce mais cela procure moins de sensations.
  3. Penser au gel. Si vous voulez que ça glisse bien dans votre main, le mieux est de mettre un peu de gel sur gel afin que ça coulisse tout seul. C’est comme pour une pénétration vaginal, c’est meilleur quand c’est mouillé. Cela évitera aussi de provoquer es irritations au niveau du gland (qui est très sensible)
  4. Ne pas oublier le frein. On vous en a déjà parlé lors de nos articles consacrés à la fellation. Le frein est la petite membrane sous le gland et qui fait grave du bien. D’ailleurs, mettez du gel sur un pouce et massez le frein avec. En moins de 2 60 secondes chrono, c’est la jouissance assurée.
  5. Concentrez-vous sur le gland et le frein. Le tronc de votre sexe ne vous apportera pas de plaisir.
  6. Attention fragile. Un conseil, pas la peine de bourriner pendant votre branlette, vous risquez de vous faire mal.
  7. Pensez au kleenex ou essuie-tout pour effacer les traces de votre jouissance. La lingette est fortement conseillée car elle est plus humide, fraîche et plus douce.

Bonne partie de 5 contre 1 !

A lire également : Jamais sans ma lingette !Fellation : 10 conseils pour en devenir la reine
Mediaffiliation

Suivre Histoires Libertines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *