Double anal : éclairage sur cette pratique audacieuse

Double anal : éclairage sur cette pratique audacieuse

Depuis quelques années, la sodomie s’est imposée comme une pratique assez courante et très recherchée (par ces messieurs). Comme nous vivons dans un monde à la recherche de toujours plus de sensations, et de performance, une nouvelle pratique sexuelle tend à se développer : la double anal.

Comme son nom l’indique, la double anal consiste à être sodomisée par 2 sexes en même temps. Il est possible de n’être sodomisée que par un seul partenaire qui prendra soin d’utiliser un gode (souple) en guise de second pénis.

La double anal s’adresse aux femmes (et aux hommes) friands de sodomie, pour qui le rapport anal est une jouissance explosive, qui aiment être dilatés, et qui recherchent de nouvelles formes de plaisir. Inutile de tenter cette pratique si vous êtes vierge de toute sodomie ou si ce type de rapport vous déplait.

Pour réaliser et réussir une double anal, il est important de bien se préparer. Tout d’abord, il faut en avoir envie. Ensuite, il est important de trouver deux partenaires de qualité (avoir une érection de bonne qualité est important) et de confiance (qui sauront être à l’écoute). L’envie est là, les deux partenaires au top de leur forme, y’ plus qu’à …

Idéalement, commencer comme un rapport classique pour faire monter le désir. Ne pas hésiter à sur-solliciter les zones sensibles de madame (clitoris notamment) pour la faire jouir et lui faire perdre pied afin qu’elle soit dans les meilleures conditions et « très ouverte ». Ensuite, préparer en douceur l’œillet avec langue, et doigts (sans oublier le gel). Quand la petite porte s’entrouve, le premier partenaire peut pratiquer une sodomie classique, d’abord en douceur puis peu à peu plus profonde et vigoureuse. Quand madame, le demandera il sera temps de passer aux choses sérieuses et pratiquer la double anal.

La position la plus pratique et la plus simple  consiste à l’empalement de madame sur le plus gros pénis (et oui, la taille compte) avant de se pencher bien en avant pour bien s’offrir au deuxième partenaire qui va pénétrer l’œillet de la partenaire, par-dessus. Il commencera à donner de petits va et viens qui s’accéléreront au gré des grognements et cris de plaisirs (de plaisir) de madame. Celui qui est allongé sur le dos (celui qui a la plus grosse) pourra ensuite s’agiter  en elle mais en rythme avec le second partenaire masculin. Un bon rythme coordonné fera décoller leur partenaire.

Dans tous les cas, il est important d’être doux et patient afin d’éviter tout risque de blessures (déchirements,…).

Les plus audacieux et les plus souples tenteront une triple pénétration anale ou du fist anal.

Enjoy !

A lire également : Fellation : 10 conseils pour en devenir la reineTout, tout, tout, vous saurez tout sur la sodomie

Mediaffiliation

Suivre Histoires Libertines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *