Ivresse au loveshop

Ivresse au loveshop

Ivresse au loveshop

Mon cher Maitre Stan me suggère son envie de me voir recouverte de semences chaudes de plusieurs mâles excités, il élabore un rendez-vous dans un loveshop dans une ville voisine. J’adore cet endroit rempli de délicieux souvenirs brûlants, son petit salon sombre, ses canapés en cuirs noirs aux murs rouges, sa belle croix de St André, son carcan placé dans une grande cage à barreaux, bref un petit monde idéal pour de belles chiennes comme moi et leurs Maitres.

Son souhait majeur: voir sa soumise obéissante livrée à plus d’une dizaine de queues dures, qu’elle devra pomper jusqu’à les faire gicler sur son visage, son corps, bien-entendu secouée par de puissants coups de reins.

Il met tout en œuvre pour sélectionner le plus grand nombre de queues, le grand jour arrive, nous nous retrouvons sur le parking où je vois de nombreuses voitures déjà garées, hum attendant surement mon arrivée! Mon excitation pointe son nez, premièrement le fait de retrouver mon Maitre, ses yeux inondés d’une ivresse à réaliser son caprice, et deuxièmement de constater que tout ce monde est déjà là pour moi. Nous entrons dans ce terrible paradis qu’est ce loveshop, à chaque pas mon désir entremêlé d’angoisse augmente, Maitre Stan me dirige vers une cabine pour revêtir ma tenue de chienne. La sonnette de la porte d’entrée résonne en continu, mes queues arrivent en grand nombre me dis-je en mettant mes jolis bas rouge et noir, j’enfile une très belle robe en vinyle noire dotée d’une fermeture éclair dans le dos, fendu sur le coté pour laisser entrevoir le haut de ma cuisse gauche, et bien-sur d’un très grand décolleté ajusté à mes seins généreux qui leur donne un effet bombé.

La porte continue de s’ouvrir en musique, j’entends des voix graves parlées tout bas entre elles, des pas assurés se diriger vers notre petit donjon, je finis par mes dernières petites touches de soumise mes escarpins noirs cirés, je sors mon collier et ma laisse de chienne, mon Maitre l’entend:

 » Tu es prête ma soumise? » me lance t-il impatient, j’entrouvre le rideau qui nous sépare en lui répondant:

 » Il me reste juste mon collier à mettre « 

 Il me scrute de haut en bas, je le vois saliver de me voir habillée ainsi, il prend mon collier pour l’attacher à mon cou, le serre, et me prend en laisse pour me faire sortir de la cabine, ma respiration s’accélère, et il me dit:

 » Prête à vider toutes ces couilles ma salope, il faut que tu sois en forme, ils sont très nombreux! »

 Je réponds d’un petit oui car c’est toujours le moment où pour moi je suis prise d’une légère angoisse de ne pas décevoir mon Maitre et à la fois terriblement excitée du moment intense que nous allons vivre. 

Il marche devant moi me tenant en laisse, j’avance en sentant mon cœur battre de plus en plus fort, il ouvre la porte noire du donjon, et là je découvre un groupe impressionnant nous attendant, j’observe leurs regards se poser sur moi, un mélange de parfum forts vient à mes narines, il m’installe sur le canapé, m’ordonne de me mettre à 4 pattes et me bande les yeux. Il énumère quelques recommandations à ces messieurs en terminant,  » Elle est à vous! ».

Là démarre une séance torride, tout de suite les plus proches s’avancent vers moi, diverses mains se mettent à me caresser de la tête au pied, je les sens effleurer ma poitrine, titillant mes tétons qui se dressent immédiatement, j’entends les boucles de ceintures s’ouvrir, je flaire une queue qui s’approche de ma bouche, elle me caresse les lèvres, en bonne chienne j’ouvre ma bouche et sors ma langue pour déguster ce premier pénis.

Je donne quelques coups de langues pour humidifier ce gros gland pour le prendre en pleine bouche ensuite, je m’enfonce sur toute sa longueur pour découvrir la taille de sa queue, hum elle est longue cette coquine, je lui fais découvrir ma gorge en continuant mes coups de langues, puis remonte et la reprend en pleine bouche, je le pompe de plus en plus vite en entendant ces grognements de plaisir.

Pendant ce temps des doigts curieux ont trouvé leurs chemins en écartant la ficelle de mon string, trouvant ainsi ma petite chatte déjà chaude et humide, une main s’occupe de mon clito qui commence de gonfler, une autre s’introduit doucement en moi explorant mon intérieur étroit,  une troisième câline mes fesses puis me fait sursauter en me fessant. Je gémis…

Je poursuis ma gourmande fellation, j’active ma cadence de succion, il ne tarde pas à succomber et fait gicler son sperme sur mon visage, une autre queue s’empresse de venir s’engouffrer dans ma bouche très chaude, celle-là est plus fine et petite, je lui fais visiter plus rapidement ma bouche, et l’invite à se blottir au fond de ma gorge. Soudain je sens une belle queue qui se frotte sur ma chatte puis glisse sur mon clito déjà occupé par une douce main qui me donne du plaisir, et là je la sens me fourrer commençant des bons va et viens profonds à me faire crier pourtant ma bouche doit se concentrer, je reprend mon aspiration et salive sur son sexe, je le sens au bord d’éjaculer, je ne me trompe pas, son jus tout chaud coule dans ma bouche, je le recrache sur mes seins : ordre de mon Maitre! Je suis toujours en train de me faire défoncer la chatte lorsqu’une autre queue arrive dans ma bouche, celle-là est prête à exploser, je la sens extrêmement gonflée, je décide donc de la lécher lentement, je descends sur ses couilles en donnant des coups de langues prononcés, les prend en pleine bouche, les aspire, je le branle doucement puis embrasse à nouveau sa queue sur laquelle je crache pour mieux coulisser et la manger entière. A cet instant on me prend la main pour masturber un autre membre dur, celui qui me défonce la chatte s’arrête et vient de donner son sperme sur mon visage, quelqu’un d’autre prend sa place, une nouvelle queue se précipite dans ma chatte, tandis que celle qui est dans ma bouche jute à son tour sur mon joli minois déjà bien rempli de semences. Je pense à mon Maitre à cet instant, je me dis qu’il doit se régaler avec ce joli spectacle, je ne l’entends pas pourtant j’en ai envie…

Cette tournante incessante continue, mon corps ne m’appartient plus, il est à eux … ils en disposent à leurs guises, leurs queues s’enchaînent dans ma bouche, dans ma chatte, je ne peux plus les compter, je suis recouverte de foutre que je sens couler partout sur moi, je suis perdue…je transpire, je cumule les orgasmes et là j’entends enfin mon Maitre:  » C’est bien ma salope soumise, marche à 4 pattes et suis moi! » Je m’exécute en le suivant où il m’emmène en laisse, j’entend ces hommes là pour moi en train de se branler, je les imagine me regardant me déplacer, je suis le mouvement de ma laisse qui m’oblige à me redresser, je me retrouve le dos plaqué contre la belle croix de St André, il écarte mes jambes, m’attache les chevilles, idem pour mes poignets, et là heureuse je reconnais sa langue chaude sur ma petite chatte, hum je savoure, il me donne ma récompense pour ce premier tableau qui a du le ravir. D’autres bouches viennent sur moi, sucent mes tétons, et tout à coup je suis surprise de recevoir des petits coups de martinets venant fouetter mes jambes remontant le long de mon corps, sa douce langue s’en va et laisse place à un sexe énorme qui glisse sur mon clito, il s’enfonce en moi, je crie sous cette sensation intense, il me pénètre avec rigueur et profondeur, je continue mes sursauts avec ce martinet qui devient de plus en plus fort sur mon corps, tous mes sens s’affolent…Il se retire, un autre vient se placer devant moi pour insérer sa queue, et me voici à nouveau défoncée, après quelques coups de reins, je sens que mon Maitre me détache, m’ordonne de me remettre à 4 pattes, et c’est partit pour une nouvelle position, place au carcan! Il me redresse et penche mon buste sur cette planche de bois pour que mon cou et mes poignets se retrouvent enfermés, mes seins pendants,  je sens des mains écarter mes jambes, et direct une nouvelle queue vient s’insérer dans ma bouche, tandis qu’une autre vient me prendre sauvagement, je sens ses mains attraper mes hanches pour mieux me fourrer profondément, et une nouvelle tournante prend place ainsi, ma bouche pompe sans arrêt ces différentes queues aux différents goûts, mes jambes tremblent sous l’assaut des ces queues voraces, mes tétons sont pincés, mon ami le martinet revient cette fois sur mes fesses, des queues viennent se glisser entre mes seins, les derniers viennent me gicler dessus, je les entends me complimenter.

Mon Maitre vient me délivrer du carcan, et je sens qu’il m’enlève enfin le bandeau que j’ai sur les yeux, je les ouvre tout doucement, je vois qu’il y a moins de monde qu’au début de la séance, ceux qui reste me sourient, certains viennent m’embrasser, d’autres insistent pour je revienne bientôt, je suis ravie de leur avoir donnée du plaisir et les remercie pour tous les orgasmes que j’ai eu grâce à eux.

Mon Maitre est fier de la chienne que je suis, il a une entière satisfaction du déroulement de la séance vu le nombre important de participants, mais d’ailleurs je m’empresse de lui demander : » Mais combien étaient-ils en fait? » Et là sa réponse me laisse sans voix… » 35 ma chérie, tu as vidé 35 paires de couilles divinement, bravo ma soumise! » Je comprends alors pourquoi je me sens si fatiguée mais comblée de ce plaisir immense que j’ai ressenti.

A lire également : J’ai baisé la vendeuse du sex-shop, Tout commence dans un loveshop

Mediaffiliation

Suivre Histoires Libertines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *