Fellation en voiture

Fellation en voiture

Corinne
Ce soir, j’ai rdv avec Corinne, une quinqua bcbg mais bonne deconneuse.
Je me rends à son appart en banlieue. Quand elle m ouvre la porte, je vois une belle femme d 1m70, pulpeuse. Corinne était blonde platine, les cheveux très courts.
Nous prenons place dans le canapé, j ouvre la bouteille de St. Estephe que j ai apporté et nous trinquons. Nous parlons de tout et de rien. Au deuxième verre nous nous rapprochons, la discussion se fait plus intime. Nous nous embrassons. Je commence à caresser sa cuisse sous sa jupe. Elle apprécie mais me demande d arrêter car notre différence d âge la gêne (j ai 29 ans).  Nous reprenons nos échanges verbaux mais nous avons envie de plus. Nous nous embrassons, je caresse son sein et le sort de la robe. Je le dévore de baisers. La main de Corinne se ballade sur ma cuisse et remonte sur mon entrejambe. Elle sent mon érection.

– tu vois tu me fais de l effet
– je vois ça
Je me lève, déboutonne mon jean et le fais tomber. Le boxer suit. Mon sexe est fièrement tendu à quelques cm de sa bouche. Elle le fixe, le caresse, l embrasse
– désolée, mais je peux pas. Tu es trop jeune.
Vexé, je me rhabille.
Nous finissons la bouteille. L ambiance reste bonne et le feeling passe.
Il est minuit, nous décidons de sortir boire un verre. Nous descendons dans son parking sous sa résidence. Nous montons dans son 307 cc. Elle me regarde et me dit
– je vais te sucer mais pas jusqu au bout
Je n en crois pas mes oreilles. Je fais sauter les boutons de mon jean et sors mon sexe.
Corinne enfourne mon gland dans sa bouche et le tête avec une maîtrise et une dextérité incroyable. Elle caresse ma tige sensuellement. Sa langue joue avec mon gland et sa bouche crée une légère succion. Je suis aux anges. Au moment de jouir, je lui demande de s arrêter. Je respecte sa demande et la nuit ne fait que commencer…


 Julie
J attends Julie, porte maillot. Julie est une de mes sexfriends préférée. Petite, menue, jolie avec beaucoup de charme. Nous avons des rapports bdsm, étant d un naturel dominant et elle, étant très docile.
Cela fait 30 minutes que je poireaute quand elle arrive. Une rapide bise et nous descendons au parking. Dans l ascenseur, je lui saisis les fesses et les malaxe fermement. Nous prenons place dans ma voiture garée au dernier sous sol du parking public, à l écart.
J ouvre mon zip, sors mon sexe et la regarde
– tu attends quoi ?
Julie se penche, prends mon sexe dans sa main et la caresse avec douceur. Sa bouche se pose sur mon gland et y dépose de tendres baisers. 
Puis elle sort sa langue et le lèche avec gourmandise. 
Je regarde par les vitres et le rétro si personne ne vient.
Julie poursuit en posant ses lèvres sur mon sexe. Elle enfourne mon gland dans sa bouche et me suce lentement. 
Puis sa bouche descend lentement le long de mon chibre. Elle prend mon sexe entier dans ma bouche. Je suis aux anges.
J appuie sur sa tête pour qu elle continue. Puis ma main empoigne sa chevelure et je lui indique la cadence que je souhaite. 
Soudain un bruit, je vois une blonde des plus charmantes, qui nous mate. Petit moment de panique… Elle me fait un grand sourire et rejoint sa voiture. Peut être aurai je du baisser ma vitre et l inviter…. Mais sur le coup… L idée ne m est pas venue.
Julie continue de me sucer comme je lui indique.
– arrêtes toi ! Tu ne m as pas fait jouir… Tu seras punie….


Christine
Après avoir bien bu et bien mangé, nous  sortons de ce restaurant dans le 5 eme arrondissement de Paris, nous retournons à la voiture. Nous sommes très excités Christine et moi. En plus des bulles de champagne, elle porte un décolleté ravageur qui met son 90e en valeur. Son rouge à lèvres (couleur : rouge intense) me rend dingue et je sais qu emmené porte pas de string… Il est dans ma poche.
Nous prenons place dans son rav4. Elle me lance un regard enflammé qui me laisse pantois. Elle ouvre mon jean, de penche et me prend en bouche. Ma main se pose sur sa cuisse et remonte. Elle s arrête net.
– profites !
Elle appuie sur le siège qui s incline. Me voici donc quasi allongé dans ce 4×4 à la merci de la voracité de ma compagne.
Elle reprend son activité de succion avec une application que je ne lui connaissais pas. Sa bouche est chaude et humide. Sa langue est démoniaque que mon gland. Son regard est fixé sur ma queue et je la sens qui ne veut qu une chose me faire jouir. 
Elle sent que je vais venir, elle sort son imposante poitrine de sa robe. Et emprisonne mon membre entre ses seins et entame un frottement lent mais qui devient vite effréné. Son regard de chienne lubrique me transperce. Je jouis. 5 longs jets ont atterris sur sa poitrine. Elle me nettoie la queue avec sa langue, remet le haut de sa robe avant de redresser le siège passager.
– ce soir c est club libertin !
Elle récupère un peu de sperme avec son index et le frotte derrière son oreille et dans le cou. 
– comme ça ton odeur viendra exciter les salopes en manque. J ai envie d une orgie de filles. Je te sucerai pendant que les filles s occuperont de moi.

Isabelle
J adore aller à annemasse car j y retrouve isabelle. 
Isabelle est une quadra, brune, de taille et de corpulence moyenne, assez bcbg. Il m a fallut 3 rdv pour profiter de ses charmes.
A notre second rdv, nous sommes allés boîte un verre au casino. Un mardi soir, il n y avait pas grand monde. Isabelle était très élégante avec sa robe noire et ses bottes. Nous avons fait plus ample connaissance et comme nous étions au bar nos mains se sont vite rejointes mais chastement. Vers 1h, nous sommes répartis. Je la raccompagnais à sa voiture qui était sur le parking en plein air du centre. Le parking et les rues sont déserts.
Je gare mon classe A à côté de sa voiture. Nous nous embrassons pour nou dire au revoir. Je pose ma main sur cuisse et remonte. Isabelle me laisse faire. 
Mauvaise surprise, elle porte des collants. 
– dommage. La prochaine fois mets des bas.
Elle sourit. Je prends sa main et le pose sur mon entrejambe. Elle le masse. Je commence à bander. Je l embrasse à nouveau.
Elle ouvre mon jean et me caresse sur le boxer. Je fais glisser mon boxer. Elle me branle. Je l embrasse, pose ma main sur sa nuque. J arrête mon baiser et je dirige sa tête vers mon sexe. Elle ouvre grand la bouche et le fait entrer tout entier. Pendant 5 minutes ses lèvres n ont plus quitter ma queue. Elle m a sucé en alternant gorge profonde, jeux de langue sur mon gland, en variant le rythme. J ai quitté la terre pendant un moment. Quand j ai joui elle avala tout., remis mon boxer et me rhabilla.
– tu me dois un orgasme ! T as intérêt d assurer la prochaine fois
Elle sortit de la voiture et entra dans la sienne. Nous nous sommes revus la semaine suivante.

A lire également : Ma patronne est une cougar , Julie Holly : Après la scène d’orgie à 5 pour J&M, j’étais sur un petit nuage

<Mediaffiliation

Suivre Histoires Libertines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *