nuit de baise

Nuit de baise

Nuit de baise

Cette nuit je suis en route pour t’offrir une nuit de baise.Je sonne à ta porte. Tu m’ouvres. Tu ne portes que des bas résilles et tes escarpins noirs à talons hauts. Tu es juste sublime. A peine la porte refermée, je te plaque contre la porte. Ma bouche se jette sur la tienne. Nous échangeons de sensuels baisers où nos langues se cherchent, se trouvent et se mélangent dans une danse effrénée. Mes lèvres aspirent ta lèvre inférieure avec gourmandise avant que je la mordiller et la tire.
Tes lèvres sont fendillées par les assauts répétés et sauvages de mes baisers.

Ma main gauche plaquée sur ta hanche, te tient fermement. Ma main droite se ballade entre tes cuisses avant de venir fouiller ton sexe trempé. Tu ne peux t’empêcher de gémir.

Je pose mes 2 mains sur tes fesses et te soulève. Tu enroules tes cuisses autour de ma taille et me regardes avec envie. Nous traversons le couloir et arrivons dans la chambre Je te jette sur le lit. Je me déshabille en vitesse. D’une main j’ouvre tes cuisses et prends position. Mes bras s’enroulent autour de toi. Tu es ma prisonnière. Je te pénètre du regard. Tu cherches à fuir mes yeux mais tu ne le peux pas. Tu es comme hypnotisée. Plus tu veux me fuir et plus mon regard devient ténébreux et intense. Tu me regardes vaincue.

Mes baisers dévorent ton cou. Tu t’agites. Tu sens mon sexe qui cherche le tien. Tu te figes. Mon sexe est à l’entrée du tien, prêt à l’assaillir. Je te regarde avec envie. Mon gland te pénètre. Tu n’attends qu’un moment celui où mon sexe prendra possession de toi.

Les secondes s’écoulent, elles semblent interminables. Je lis en toi des suppliques. D’un coup j’entre en toi. Tu cries. Mes hanches claquent brutalement sur ton entrejambe. Je reste profondément en toi, immobile. Mon regard est attiré par tes tétons qui pointent avec insolence. Je les titille avec la pointe de ma langue, les embrasse et les mordille. Je sens la chaleur de ton corps augmenter. Tu es fiévreuse de désir. Je remonte tes jambes sur mes épaules. Tu es compressée mais formidablement ouverte et offerte. Je commence de lents et puissants va et viens qui te font tressaillir de partout. Tu halètes. Je sens que tu perds tout contrôle. Je poursuis ainsi jusqu’à ce premier orgasme. Tu jouis en hurlant et serrant les draps.

Je te bascule sur le côté tout en restant en toi. Je te garde dans mes bras. Toujours prisonnière. Mes mains caressent puis palpent tes seins. Tu te blottis encore plus contre moi. Nos corps en fusion sur moites. Je te laisse te calmer et reprendre ton souffle. Je souffle sur ta nuque et mordille tes épaules. Tu ronronnes comme une petite chatte. Tu te cambres pour mieux me sentir.Ton bassin ondule à la recherche de plaisir.
D’un coup de hanches, je te bascule sur le ventre. Mes bras te libèrent pour prendre position de chaque côté de ton buste. Mon sexe ressort de toi avant de te pénétrer franchement. Mes hanches claquent avec fougue sur tes jolies fesses rebondies. Je te pilonne. Chaque coup de rein est moins puissant que le prochain. Tes fesses rougissent. Tu hurles de plaisir. Je t’attrape les cheveux et augmente la cadence de mes allers retours. Tes cris mélangent plaisir, douleur et perte de contrôle. Je te murmure des mots salaces à l’oreille. Jouis, je le veux que je puisse à mon tour être délivré.
Nous jouissons ensemble dans des râles et des spasmes de plaisir. Je m’écroule sur toi. Nous rions bêtement en reprenant souffle et esprit après cette nuit de baise. Je me mets sur le dos. Tu viens te lover dans le creux de mon épaule….

A lire également : Plaisirs dans la baignoire, une chaude soirée d’anniversaire
Mediaffiliation

Suivre Histoires Libertines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *