patronne cougar

Ma patronne est une cougar

Ma patronne est une cougar

Bonjour Amandine, aujourd’hui c’est à mon tour de passer au confess’ ! J’adore lire les témoignages et autres histoires publiées sur ton site. Plus d’une m’ont fait bander ! Moi c’es Thierry, 25 ans, j’habite près de Ferney Voltaire (dans l’Ain) où je bosse. Je viens de prendre mes fonctions de commercial dans une petite entreprise. Mon patron est une femme et je tenais à témoigner que ma patronne est une cougar. J’en ai fait la sensuelle expérience.

Anne-Sophie est une très belle femme qui vient de fêter ses 45 ans. J’ignore si elle le fait exprès mais c’est l’archétype de la patronne cougar que l’on peut voir dans les films pour adultes. C’est une grande brune à lunette. Elle porte toujours des tailleurs très sexy, de la lingerie chic. Elle est toujours perchée sur 10 cm de talon. En plus de ça, elle a toujours une attitude provocante ou équivoque. Elle se penche devant moi en prenant soin de me montrer son soutif. Une fois, elle s’est assise à mon bureau et m’a offert un jeu de jambes digne de Sharon Stone dans Basic Instinct. Bref, j’ai une patronne cougar et surtout très bandante.

En Janvier, Anne-Sophie, ma patronne cougar m’a convoqué dans son bureau pour un entretien de fin d’année, afin de faire un point sur mes résultats et me fixer de nouveaux objectifs. Il est 18h30, j’entre dans son bureau. Nous sommes tous les deux seuls, dans les locaux de l’entreprise. L’entretien commence. Anne-Sophie ne cesse de me complimenter. Elle me regarde droit dans les yeux et me dit que j’ai mérité une prime très spéciale. Elle se lève, se dirige vers moi, fais pivoter mon siège avant de s’accroupir entre mes jambes. Elle défait ma ceinture, ouvre mon fute et libère ma queue bien dressée qu’elle s’empresse de prendre en bouche. J’ai halluciné. D’abord gêné et mal à l’aise, je me suis vite détendu face aux assauts frénétiques de la bouche de ma belle cougar. J’en croyais pas mes yeux, j’étais entrain de me faire sucer par ma patronne. En pus, jamais une nana ne m’avait sucé comme ça. Elle alternait les jeux de langues et les gorges profondes, c’était trop, trop bon. Quand elle est passée en mode aspiratrice, j’ai crû que j’allais faire une attaque. Plus je résistais pour ne pas exploser et plus elle me suçait à un train d’enfer.

J’ignore ce qui m’est passé mais j’ai attrapé ma patronne cougar par les cheveux, je l’ai aidée à se relever pour ensuite la plaquer en avant sur son bureau. J’ai pris les choses en main, en remontant sa jupe sur sa taille et lui claquant les fesses. En guise de réponse Anne-Sophie s’est contentée de remuer son divin derrière. Son string est vite tombé sur ses chevilles. J’ai craché sur sa rondelle avant de lui enfourner mes 17 cm, 100% pure fougue de jeune mâle. Elle a hurlé de plaisir quand je l’ai ainsi sodomisée à sec. Elle n’a pas arrêté de m’encourager à me défouler. Et comment dire, je me suis appliquer à lui donner entière satisfaction. Je l’ai pilonnée avec frénésie et plaisir. J’ignore combien de temps, notre coït bestial a duré mais quand j’ai balancé la sauce au fond de sa grotte, nous étions tous les deux en sueur. J’étais heureux mais épuisé comme si je venais de courir un semi marathon. Nous nous sommes rhabillés et nous avons repris l’entretien comme si rien ne c’était passé. Au moment de partir, elle m’a roulé un patin à m’en décrocher les amygdales. Le lendemain, j’avais un mail qui m’annonçait une très belle augmentation.

Avec Annes-Sophie, nous remettons le couvert régulièrement. Je suis son lionceau officiel. Elle m’a initié au libertinage où j’ai eu l’occasion de faire l’amour devant elle avec une autre cougar. J’ai aussi le plaisir de lui offrir sa première double pénétration avec autre jeune. Cette nuit là, la somme des âges de ses amants ne dépassait pas 45…

A lire également : Ingrid, la cougar française , Deux cougars pour un fantasme très particulier

Mediaffiliation

Suivre Histoires Libertines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *