jeune fille sexy

Pour un plan cul, je préfère les beurettes

Pour un plan cul, je préfère les beurettes

Il y en a qui fantasment sur les blondes à gros seins, d’autres sur les hôtesses de l’air. Moi c’est les beurettes. Peu importe qu’elle soit grande ou petite, mince ou ronde, tant que c’est une beurette, je bande direct. C’est mon truc. J’ai eu l’occasion de me taper quelques beurettes matures, c’était juste incroyable comme expérience mais je préfère les beurettes bien fraîche entre 20 et 25 ans.

Pour enchainer les plan cul beurette, j’ai une super adresse ! Sur ce site, spécialisé dans le plan cul beurette, on trouve des beurettes de tous styles qui ne cherchent qu’à s’éclater et prendre du bon temps au pieu avec des mecs. C’est mon paradis.

C’est d’ailleurs grâce à ce site que j’ai réussi à choper Nora. Une jolie marocaine, blonde, avec des courbes à la Kim K. Autant vous dire, que je ne l’ai pas lâchée et que j’ai tout fait pour avoir un rencard avec. Ce fut un peu compliqué (je me suis amusé ailleurs pendant que je la draguais) mais j’ai réussi à ce qu’elle accepte une rencontre sexe en ma compagnie. Pour l’occasion, j’ai mis les petits plats dans les grands. Je l’ai invitée dans un superbe hôtel 4 étoiles dans Paris.

Quand je lui ai ouvert la porte, j’ai eu une fracture nette de l’œil de droit. Cette nana c’est pas un avion de chasse, c’est un missile balistique. A peine assise, je me suis mis à genoux et je lui ai bouffé la chatte en mettant ma tête sous sa jupe. Elle ne portait même pas de culotte. Elle a joui très vite et m’a rendu la pareille en me taillant une pipe mémorable. Toutes les techniques y sont passées, jeux de langue sur mon gland, mordillage, gorge profonde,… Elle m’a même offert un long anulingus. J’ai pris un pied. On s’est reposé un peu avant de réattaquer en 69. J’ai enfilé une capote. Elle m’a demandé de la sodomiser car elle était toujours vierge et voulait le rester jusqu’au mariage. J’ai respecté. J’ai prise le temps de bien lui préparer l’œillet avant une sodomie explosive. Quand je l’ai pénétrée j’ai cru que j’allais jouir immédiatement. Jamais je ne m’étais senti aussi bien dans le cul ou le sexe d’une nana. A croire qu’elle était faite pour moi. Alors j’en ai bien profité…

A lire également : Cocufié par ma beuretteAprès l’apéro, Nadia est prise en sandwich

Suivre Histoires Libertines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *