Jolies jambes

Plan cul 93 avec Mouss

Plan cul 93 avec Mouss

Bonjour Amandine, c’est Delphine. J’ai la trentaine et je suis chef de projet dans le numérique. Je voyage aux quatre coins de la France pour intervenir lors de salons ou de congrès. Je ne te cache pas que je suis une lectrice assidue du confessionnal pendant mes trajets ou mes soirées seule à l’hôtel. Le mois dernier, je me suis rendue à un salon sur Paris, qui se tenait à la porte de Versailles.

Mon assistante s’y est prise au dernier moment et tous les hôtels du coin affichaient complets. Je me suis donc retrouvée à Rosny-sous-bois, en pleine Seine Saint Denis, 93. Autant le dire tout de suite, un hôtel perdu en pleine zone industrielle du  9-3, c’est loin d’être de la bombe, bébé ! Forcément, ça a refroidit mon amant parisien, qui lui est habitué au charme de la rive gauche. Me voilà donc en plein plan loose. Après voir pris ma chambre et ma douche, j’ai tapé sur le navigateur de mon smartphone plan cul 93, plus pour le fun qu’autre chose car je ne me voyais pas me taper une racaille du coin ou finir en tournante dans une cave. Je suis tombé sur un site qui avait l’air sympa. J’ai donc posté une annonce sexe 93 par curiosité. J’ai de suite reçu des dizaines de réponses.  Dans le lot, j’ai été séduite par Mouss, un beau marocain de 28 ans. Séduisant, séducteur et charmant, j’ai craqué et je lui ai donné rendez-vous à l’hôtel.

Il est arrivé 30 minutes plus tard. Le temps pour mois d’enfiler une robe noire sexy et des talons. Quand j’ai ouvert la porte, j’ai de suite été impressionnée par ce brun ténébreux d’1m95 et taillé comme un Dieu du stade. Il m’a invitée à sortir sur Paris. Cette proposition m’a encore plus déstabilisée. Je m’attendais à ce qu’il me saute dessus directe et qu’il me fasse sentir femelle (j’en avais très envie). Je l’ai donc suivie dans sa sublime berline. Mouss est un VTC en repos ce soir là. Pendant la demi heure de route, la conversation a été des plus agréables et sa main droite ferme et sensuelle n’a pas arrêtée de se balader sur mes cuisses. Sur la fin du trajet, on est tombé dans un ralentissement. Ses doigts ont été d’une extrême habilité et se sont faufilés dans ma chatte. Autant dire que j’étais trempée.

Il a garé la voiture dans un parking souterrain, à un étage quasi désert. Je lui proposé de passer derrière où les vitres sont teintées. Je me suis jetée sur son sexe et je l’ai pompée en mode aspiratrice déchainée. En 2 minutes, sa semence dégoulinait de ma bouche. Il faut dire que chez Mouss, tout est hors norme ! Avant de partir, il m’a retirée mon string. Et nous sommes allés prendre un verre. En rentrant, mouss m’a prise contre un mur dans une impasse mal éclairée. Comme ça, il m’a plaquée face contre un mur, a remonté ma robe et m’a pilonnée. Un quickie rapide mais intense. Mes jambes ne me tenaient plus. Il a presque fallut qu’il me porte jusqu’à la voiture.

De retour à l’hôtel, il m’a baisée sans relâche toute la nuit. Le réveil fut dur, très dur même. Ma foufoune était toute dilatée et j’avais des putains de courbatures au niveau des cuisses. Mouss a été gentleman jusqu’au bout puisqu’il m’a déposée au salon. J’ai hâte de revenir en Ile de France et de me refaire un plan cul 93 avec lui !

A lire également : Une trace de rouge à lèvres très embarrassante ; Fellation au champagne sur un toit terrasse

Suivre Histoires Libertines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *