Une chaude soirée d’anniversaire

Une chaude soirée d’anniversaire

Bonjour Amandine, je me décide à passer au « confesse » pour partager la chaude soirée d’anniversaire que j’ai organisé pour les 29 printemps de ma chérie, Céline. Au fait, moi, c’est Tom.

Pour être sûr de ne pas me louper, j’avais bâti un rétro-planning hyper précis (déformation professionnelle, je suis ingénieur). Une semaine avant, j’ai réservé une table dans un restaurant flottant sur les bords de la Garonne. J’ai également commandé sur un love shop en ligne, une robe moulante très glamour (mais pas vulgaire), et un ensemble hyper sexy (soutif, string, porte-jarretelles, bas).

Le colis est arrivé sous 72h. J’ai reconditionné le contenu  pour le mettre dans une jolie boite. J’ai ensuite déposé le tout chez une société de coursiers pour livraison le jour J au bureau de Céline (elle dirige une agence immobilière). Je suis également passé chez le fleuriste pour commander 29 roses rouges à livrer le jour J.

Le jour J est arrivé. Et vers midi, je reçois un message de ma chérie qui est toute excitée par le double combo (fleur+tenue). Je l’ai achevée en lui donnant rdv sur le bateau-restaurant (gastronomique).

Je ne cache pas que j’ai compté chaque seconde qui me rapprochait de l’heure fatidique du rdv. Je suis arrivé avec 1h d’avance au resto. J’ai patienté au bar en buvant quelques coupes. Je discutais avec le barman quand tout à coup j’ai vu ma chérie arriver. Et là, j’ai eu la gaule directe ! Le barman m’a même félicité pour la beauté de ma femme. Et vu le regard des hommes, j’avais à mon bras la plus désirable des femmes.

Pendant le diner, je lui ai lancé un défi, celui d’aller aux toilettes, retirer son string et de me le donner ensuite à table. Défi relevé à la perfection. Ensuite, la fin du repas a été un véritable enfer puisque Céline, en véritable diablesse, n’a pas arrêté de me faire du pied (allant même jusqu’à me masser la queue avec ses orteils à travers mon pantalon). Comment vous dire que le dessert a été vite expédié et nous sommes partis. Une fois à l’intérieur de la voiture, Céline m’a littéralement dévoré la bouche avant de se jeter sur mon sexe et me tailler une pipe de folie. J’ai explosé dans sa bouche en moins de deux minutes. Ce soir là, j’ai pris le temps de respecter les feux puisqu’à chaque fois que le feu était rouge ou orange, je plongeais ma main sous la robe de Céline pour jouer avec son minou pendant qu’elle me roulait des pelles à m’en décrocher les amygdales.

Quand nous sommes rentrés,  je l’ai prise direct contre la porte, puis en levrette dans le couloir. Quand nous avons atteint le lit, nous avons fait l’amour (quoique je pourrai dire baiser) comme des bêtes de manière intense et intensive jusqu’au petit matin…

A lire également : Double pénétration à gogoLivraison de fleurs – La soumission de K – chapitre 3
Mediaffiliation

Suivre Histoires Libertines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *