Premiers pas au loveshop

Premiers pas au loveshop

Amandine,

Je t’écris pour te conter une folle histoire de sexe qui m’a fait mettre les pieds dans un love shop pour la première fois. Je t’écris à la demande de mon amant. Je suis une femme mariée, la cinquantaine, je vis près de Sarreguemines. Je travaille comme comptable dans une petite boite et je suis devenue la maitresse de mon patron depuis presque un an. C’est un homme charismatique qui a réveillé ma libido endormie. Avec lui, je me sens vivre et je me sens plus femme que jamais.

Vendredi dernier, il m’a envoyée un texto à 7h du matin me demandant de venir travailler en bas, talons hauts et impeccablement maquillée. Comme tous les matins en arrivant, j’ai posé mes affaires et je suis ensuite entrée dans son bureau, la porte était ouverte. Il m’a demandée de la refermer. Il m’a ordonnée de remonter ma jupe et de lui montrer que j’étais obéissante. Je me suis exécutée. Il m’a félicitée et m’a demandée de me mettre en position. Je me suis alors penchée en avant sur le bureau. Il est venu derrière moi et m’a malaxée les fesses avant de mettre son index dans ma fente. Comme je n’étais pas mouillée, il m’a mis dix claques sur le cul. Crois moi ça réveille de bon matin. Il m’a forcée à me mettre à genoux pour que je le suce. J’adore avoir sa belle queue dans la bouche et la déguster avec gourmandise. Je lui ai prodigue une fellation douce au début et qui s’est terminée en mode aspiratrice. Il n’a pas pu se retenir et s’est vidé dans ma bouche. J’ai tout avalé avec délice.

Nous avons ensuite repris nos activités professionnelles normalement. A 11h, il m’a demandée de me dévêtir, de mettre mon manteau et de monter dans sa voiture. J’ignore où nous allons. Je me rends compte que nous rentrons dans Sarreguemines. Il ne dit pas un mot. Nous nous garons dans un parking. Avant de descendre, il retire ma culotte. Je suis très gênée d’être ainsi nue sous mon manteau mais j’ai le bas ventre en feu.

Nous marchons et arrivons devant la devanture du loveshop « La vie en rose ». Il me fait signe d’entrer. J’hésite, je n’ai jamais mis les pieds dans un tel endroit. Il tire sur mon bras et j’entre un peu forcée. Je suis très surprise car l’endroit est grand, lumineux et décoré avec beaucoup de goût. Je me sens très vite très à l’aise. Georges (mon amant de patron) me demande d’aller essayer 3 robes très sexy. Je dois choisir celle qui me met le plus en valeur. Il me l’offre. Pendant que je file faire mes essayages, il m’attend confortablement installé dans un canapé. Je l’entends même plaisanter avec un des vendeurs. J’ai fait mon choix. Je dépose mon cadeau sur le comptoir. Georges règle et prend soin de ne pas regarder mon cadeau. Nous sortons, retournons au parking pour rentrer au bureau. J’ai repéré plein de petites choses qui m’ont fait très envie. J’ai pris leur carte pour y retourner …

A suivre…

A lire également : Femmes mariées cherchent plan cul , Ingrid la cougar française

Suivre Histoires Libertines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *