baise la bouche

Mon homme me baise la bouche

Mon homme me baise la bouche

Je rêvasse, allongée sur le lit. Je suis tirée de mes pensées par mon homme qui vient me rejoindre. Il se met à califourchon au dessus de mon visage. Son peins pendouille « innocemment » au dessus de ma bouche. Je souris et lui tire la langue. Mais le voilà qui esquive ma caresse. Pas grave ! Ma langue se pose sur ses bourses et elle commence à les lécher. Monsieur semble apprécier puisqu’il ondule pour en profiter pleinement. Un autre signe qui ne trompe pas. Son membre commence à s’ éveiller. Comme j’aimerais le prendre entre mes mains pour le caresser avec vigueur avant de le porter à ma bouche. Mais je ne peux, monsieur a pris soin de m immobiliser avec ses jambes. Je me contente donc pour l’instant de gober avec gourmandise ses testicules.

Son sexe se dresse à présent fièrement. ..
Il le porte à ma bouche. Je l’embrasse avec gourmandise. Une, deux, trois succion et voilà sa colonne de chair qui d’éloigne. J’essaie de tendre mon cou au maximum mais il reste inaccessible. Vexée, je fais ma moue de boudeuse et pince mes lèvres comme la sale gosse que je sais être.
Monsieur me regarde avec son sourire suffisant et décide de me représenter son sexe. Je le dédaigne. Il me bifle. A peine ai-je ouvert la bouche pour lui signifier mon profond mécontentement que son sexe force ma bouche. Son gland est dans ma bouche. Je reste de marbre. Non je ne le sucerais pas !
Monsieur commence alors de lents vas et viens. A chaque coup de rein, son sexe s’enfonce à chaque fois un peu plus loin. Me voilà allongée, immobilisée entrain de me faire baiser la bouche… et j’y prends plaisir. Je gémis. Il a totalement envahit ma bouche, habile il se retire juste au bon moment pour que je ne suffoque pas. J’aime sa délicatesse. Ses coups de reins sont les mêmes que lorsqu’il me prend le sexe. J’adore… Puissance, maîtrise, plaisir. Ses coups de butoir résonnent en moi, j’avoue je ne contrôle rien, je m’abandonne pleinement. Je sens son sexe tressaillir, pas le temps de réagir, sa semence inonde ma gorge. Pas le temps d’en profiter. Il garde sa queue dans ma bouche et la secoue. Machinalement, ma langue vient sur son gland et le nettoie. Une fois propre, Monsieur, se retire et part s’habiller.

A lire également : 40 ans, ma femme n’a pas de culotteFellation : messieurs arrêtez de faire l’étoile de mer !

Mediaffiliation

Suivre Histoires Libertines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *