Connexion  \/ 
x
S'inscrire
x

Livraison de fleurs - La soumission de K - chapitre 3

Livraison de fleurs - La soumission de K - chapitre 3

Récits érotiques
Typographie

- Arrêtes toi de suite !!
K s’immobilisa net dans le couloir. Je me dirige vers elle. La séance de soumission m’a excité et j’ai une envie terrible de la prendre. Je bande mou malgré mon excitation (mon sexe a été très utilisé depuis mon arrivée) mais cela devrait suffire à entrer le vagin trempé de K.

Je me mets a genoux derrière elle, accroche la laisse courte à son collier et pose mon sexe à l’entrée de sa chatte.
D’un coup j’entre en elle et tire sur la laisse. K crie (mélange de surprise et de plaisir). Je suis en elle. Son sexe est large chaud et trempé. A chaque coup de rein, je visite un peu plus l’immensité de son sexe. Mes hanches cognent de plus en plus fort sur les fesses de la belle qui commence à pousser des cris de plaisir de plus en plus forts. Sa chatte mouille de plus en plus…
- Ne retiens pas, jouis et inonde moi de mouille. Je sais que tu es une femme fontaine !
- Ouiiii, ohhhhhhhhhh, encorrrrrrrrre…
Moins de 2 minutes après K jouit et son orgasme avait été accompagnéed’une forte coulée de mouille. Je reste en elle. Je tire toujours sur la laisse. Mon sexe a retrouvé une certaine vigueur. Je la laisse reprendre son souffle. Je lui claque les fesses et recommence mon va et viens en elle. Mon sexe patauge littéralement mais j’ai une sensation étrange…. Après quelques coups de rein, j’en ai confirmation, elle contracte ses muscles vaginaux, ce vagin si large se contracte peu à peu. Au fil des secondes, mon sexe se retrouve comme prisonnier. J’ai l’impression de baiser une pucelle ! Cette femme est décidemment incroyable…. Mes genoux commencent à me faire mal, je lâche la laisse et allonge K sur le sol (ventre à terre). Pour ne pas l’écraser, je prends appui sur mes mains et me mets à la pénétrer violemment. Au bout de quelques minutes, elle jouit encore. Je me retire….
- Lèves toi et suis moi. J’ai envie de pisser.
Elle se redresse. Et m’accompagne aux toilettes. Je laisse la porte ouverte. Elle est derrière moi, agenouillée, main sur la tête. J’urine… Une fois fini, je me retourne vers K
- Prends moi en bouche et nettoie moi, je te prie.
D’abord surprise par ma demande, elle se rapproche de moi, enfourne mon gland dans sa bouche et l’aspire. Sa langue le titille et me lèche délicieusement, je suis aux anges.
Une fois cette « toilette rapide » finie, nous nous dirigeons vers la salle de bain. Je lui retire son collier, les pinces et le plug. Je demande à K de me laver et de m’essuyer ensuite. Je lui laisse la salle de bain pour qu’elle se prépare tranquillement.
Je m’habille dans le salon. Heureusement que j’avais prévu une tenue de rechange. J’enfile un boxer en lycra noir, chaussettes noires, pantalon gris (moulant sur les fesses) et une chemise blanc cassé (cintrée).
Une fois habillé, je m’installe dans le canapé et joue à nouveau avec mon téléphone portable.
Au bout de 45 minutes, K apparait devant moi, debout. Elle est éblouissante. Cheveux détachés arrivant aux épaules, un maquillage très chic et élégant (sa bouche est mise en valeur avec un gloss pailletté), une longue robe noire moulante et des escarpins à talons de 10 cm.

Elle tourne sur elle-même et remonte sa robe. Je découvre qu’elle porte des bas noirs et le string « perle » que je lui avais offert. Mon sexe se réveille.
Elle pose à mes côtés son vanity case que j’ouvre et là je découvre une véritable caverne d’Ali Baba (le contenu vous en sera révélé au fur et à mesure).

Je sors une paire de boules de geisha que j’enduis de gel avant de les introduire dans le sexe de K en écartant les perles du string. Son corps se crispe et elle gémit. Je remet les perles sur la fente de K. Je cherche dans ma poche, en sort un pendentif en forme de « S » et une chaine en or blanc.
Je me lève, contourne la belle et lui passe le médaillon.
- Ce médaillon est le symbole de ta soumission. Porte le fièrement.
- Merci Monsieur ! Il est splendide !
Nous nous mettons en route. Au lieu de prendre l’ascenseur, j’invite K à prendre les escaliers. A chaque marche je l’entends soupirer ou se mordiller les lèvres, la démarche mal assurée… Elle se tient à la rampe….
Nous sortons de l’immeuble et marchons jusque la voiture. Je démarre et nous partons direction la rue de Rennes. Pendant les 45 minutes du trajet, nous discutons de tout et de rien de manière complice. Nous nous garons dans un des parkings souterrain de la gare Montparnasse. K a des étoiles dans les yeux et arbore un sourire fier et malicieux. Nous reprenons les escaliers et nous nous baladons dans Paris.

Nous faisons un premier arrêt dans un sexe Shop pour acheter quelques gadgets et lui faire essayer une magnifique guêpière noire. Je n’assiste pas aux essayages, je veux avoir la surprise ultérieurement. Une fois les achats faits, j’entraine K dans une cabine de visionnage de films X. Elle n’a jamais vu de films porno, nous nous installons dans un fauteuil. Je lui demande de s’assoir sur moi, bien calée sur mon entrejambe. Le film débute (je vous passe les détails du scénario mais il s’agissait d’un film amateur sur le plaisir anal), je caresse les cuisses de K et remonte vers son string perle. Mes doigts jouent avec les perles en les faisant rouler ou en les enfonçant délicatement dans la vulve de K, qui ne peut s’empêcher de gémir. Son regard reste malgré tout concentré sur l’écran. Devant ses yeux, une jeune blonde à lunettes se fait sodomiser par un black. Elle est comme hypnotisée.. Est-ce mes caresses ou le film ? Je m’interroge. Mes doigts se font plus pressant, je veux la faire jouir. K ondule du bassin, s’agite. Ses gémissements s’intensifient, je la sens se retenir… Elle veut jouir en même temps que les acteurs. La coquine ! La scène se finit enfin et là K laisse échapper un long râle de plaisir. Elle s’effondre littéralement sur moi, épuisée. Je la prends dans mes bras, la laisse reprendre ses esprits. Je la fais se mettre à genoux devant moi pour qu’elle me suce pendant que je mate le porno. Nos regards se croisent, elle comprend et s’exécute. Elle me pompe avec gourmandise et envie. J’essaye de rester de marbre en restant concentré sur l’écran. Je prends un plaisir fou sous ses caresses. La scène finie, je n’ai toujours pas joui. Je demande à K de s’arrêter. Surprise, elle s’arrête et nous reprenons notre ballade nocturne. Il commence à être tard, la faim commence à se faire sentir. Je lui propose de prendre un apéro. Elle accepte. Je l’emmène devant la porte d’un club échangiste.
- Euhhhhh c’est quoi cet endroit ?, dit elle affolée
- Un club échangiste… Nous prendrons l’apéro ici avant de diner. Rassures toi, aucun mal ne te sera fait. Entrons, visitons, si cela te déplaît nous partirons. Ok ?
- Oui, dit elle la voix tremblotante.
- Fais moi confiance et laisses toi guider, tu verras ce sera une très belle expérience
- J’ai confiance. Elle posa ses lèvres sur ma joue.
Je sonne. Nous attendons quelques secondes avant d’être chaleureusement accueillis par le patron. Nous laissons nos sacs au vestiaire et nous installons au bout du bar. K s’est agrippé a mon bras et le serre. Le club est déjà bien rempli. Le barman nous sert 2 coupes. Un couple discute à côté de nous. Nous trinquons avec K et buvons. Au bout de 2 gorgées, elle sursaute..
Elle me glisse à l’oreille
- On vient de me caresser le bas du dos
- ET ?? Cela t’a déplut ???
- Euh oui enfin non, dit-elle surprise
- Laisses toi faire dans ce cas ! Finis ta coupe, nous allons visiter
- Ok, dit elle en faisant cul sec avec sa coupe.
Nous nous levons et j’entraine K vers les coins câlins. Les back-room sont déjà bien occupées. Nous nous arrêtons pour regarder des couples se mélanger et faire l’amour. K semble subjuguer par ce qu’elle voit. Je la prends par la taille et la pousse dans un coin. Je m’accroupis, passe mes mains sous la jupe et retire le string perle et les boules de geishas que je range dans ma poche. K semble gênée par ce que je viens de faire
Nous reprenons notre visite. Je remarque une banquette à l’écart et décide de m’y installer avec elle.
- Mets-toi devant moi et danse !!
K se lève et se met à danser lascivement sur la musique.
- Très bien. Maintenant ta robe que je vois ta chatte et ton cul
Presque timidement, la voilà qui remonte lentement sa robe et laisse apparaitre ses bas puis sa fente. Elle se tourne sensuellement et je peux admirer son cul. Je regarde aussi autour de nous, des ombres apparaissent, je vois que l’on nous observe d’assez loin. K a du remarquer aussi mais cela ne la perturbe pas.
- Reviens face à moi et à genoux !
Elle obéit et se positionna comme demandé.
- Tu sais ce que j’attends de toi
Elle me regarde droit dans les yeux avec un regard pervers, libère mon sexe et l’avale sans autre forme de préliminaires.
Les ombres se sont rapprochées et nous voilà encerclés de 4 couples et 2 hommes seuls. Je murmure à l’oreille de K :
- 10 personnes nous observent, continues… Je vais autoriser certains à te caresser pour ton plaisir, laisses toi faire. SI cela est désagréable, dis le moi et je les arrêterais.
K ne dit rien et continue de me sucer avec application.
Une femme me demande si elle peut s’approcher et caresser K. je lui donne mon accord. Elle se penche et caresse les fesses de K. J’invite nos spectateurs à faire de même chacun leur tour. K subit une succession de caresses, et baisers sur le bas de son corps. Des gestes tous très tendres et doux. Je lui demande de cesser de me sucer pour qu’elle puisse profiter au maximum de ces instants. Elle plisse les yeux, se mords la lèvre, gémit….
- Ecartes tes cuisses !
Elle ouvrit ses genoux et pris plus appui sur la banquette. Une blonde d’une cinquantaine d’année, s’approche d’elle et lui claque la fesse avant de s’accroupir. K fut surprise de cette claque et sursauta
- Regardez moi cette salope comment elle est mouillée… Je vais voir le goût qu’elle a.
La quinqua se met alors à lui lécher le sexe ce qui eut pour conséquence de faire crier K de plaisir. Elle alterne langue et dans son sexe. J’attrape les cheveux de K pour qu’elle continue e me sucer.
- Je ne m’étais pas trompée, c’est une vraie petite salope et en plus son jus est délicieux !!
dit la quinqua, bientôt rejointe par un couple. Le trio formé, ne cessa pendant de longues de caresser la belle, la lécher et la fister pendant de longues minutes. K de nombreuses fois arrêta de me sucer pour pourvoir reprendre son souffle et hurler de plaisir. Elle jouit 2 fois. Quand à moi avant son second orgasme, je ne pu m’empêcher de jouir.
Le trio infernal s’arrête et part s’isoler. Un homme vient vers K, sexe encapoté, prêt à la prendre mais je refuse. J’aide K à se redresser et à venir s’assoir sur mes genoux. Rapidement, les spectateurs s’éloignent.
- Merci, vraiment, c’est incroyable, me murmura K au creux de l’oreille.
- Merci à toi ! Tu vois tu as raison de me faire confiance ! Allons-nous rafraîchir, puis allons diner.
Nous passons par la case « Toilette rapide » puis nous quittons le club et allons dîner.

Note Globale (0)

0 sur 5 étoiles
Ajouter un commentaire
  • Aucun commentaire trouvé
Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous tenir informé des news du site
Ce site internet est réservé à un public majeur et averti. Il contient des textes et images réservé à un public adulte et peut heurter certains sensibilités.
 
Je certifie sur l'honneur : Être légalement majeur(e) dans mon pays de résidence. Que les lois de mon état ou mon pays m'autorisent à accéder à ce site.
  Être informé du caractère pornographique du serveur auquel j'accède. Je déclare n'être choqué par aucun type de sexualité et m'interdit de poursuivre les auteurs d' histoires libertines.
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs afin réaliser des statistiques de visites.
J'ai lu attentivement les paragraphes ci-dessus et signe électroniquement mon accord avec ce qui précède en cliquant sur Entrer. Si je n'approuve pas, ou si je ne peux pas approuver, je quitte ce site en cliquant sur Sortir
 

Entrer sur le site
Quitter le site