Connexion  \/ 
x
S'inscrire
x

Premiere expérience libertine

Récits érotiques
Typographie

Les jours puis les semaines ont passé… Le bac en poche, je cherchais à nouveau du travail… Ingrid avait rédigé une appréciation élogieuse à mon égard, qui jointe à mon dossier de stage, m’avait valu une très bonne note. En dehors de deux nuits torrides pour avait-elle dit, pour « fêter ma réussite » je n’avais plus de nouvelles d’elle… car elle pensait m’avoir tout appris… y compris une sodomie très érotique…

J’attendais… car à chaque séparation, elle me disait que l’on se reverrait ! Le lendemain de ma dernière avec elle, je recevais de sa part un message dans lequel elle me demandait de faire un test HIV et nous n’aurions plus besoin de préservatifs ! 

La fin juillet arrivait quand j’ai reçu de sa part un nouveau message sur mon portable. Elle m’invitait à la retrouver le samedi suivant chez elle et me promettait une surprise.

Curieux… Le samedi, son mari est là… Quelle pouvait être cette surprise ? Samedi 20 heures, vêtu d’un pantalon de toile et d’un polo, je sonnai à la grille d’entrée de la villa et c’est le mari d’Ingrid qui m’a accueilli :

  • Entre vite… Nous n’attendions plus que toi...Mais avant, laisse-moi te dire que je sais tout… Mais ce n’est pas grave… je sais qu’Ingrid est comme moi, une fieffée coquine… Nous sommes échangistes… Nous nous racontons toutes nos frasques coquines quand nous nous retrouvons après une séparation aussi courte soit-elle et il nous arrive de participer à des soirées comme celle de ce soir…
  • --- --- --- ---
  • Nous allons tous partir en vacances… alors nous en profitons une dernière fois… Reste ou pars si tu ne veux pas participer… mais Ingrid et d’autres femmes seront déçues… Ma coquine de femme n’a pas pu s’empêcher de décrire ton bel organe…
  • --- --- --- ---
  • Décide-toi…
  • Je reste…
  • Viens faisons le tour de la maison, nous prenons l’apéritif autour de la piscine.

Je ne connaissais de la maison que l’immense garage en sous-sol, les escaliers qui montaient au rez-de-chaussée, le salon et la chambre…

Quelle ne fut pas ma surprise en découvrant une immense pelouse arborée avec une vaste piscine à l’eau bleutée et une demi-douzaine de convives qui bavardaient un verre à la main… et en maillots de bain… les femmes pour la plupart, les seins nus…

Elles étaient toutes plus belles l’une que l’autre, toutes à première vue entre 30 et 40 ans…

Les hommes eux, étaient disons le franchement, très différents, certains avaient une petite brioche, d’autres étaient minces et sveltes… sauf le dernier qui était accaparé par quatre des femmes… certainement un adepte des salles de sports… une musculature finement dessinée, des épaules larges et des hanches étroites… et le visage hâlé éclairé par un sourire ravageur !

Je ne me trompais pas… Ingrid me prenant par le bras m’a fait faire le tour des convives en disant :

  • Voici ma dernière conquête… un bel étalon qui ne demande qu’à nous satisfaire ! Et voici Bruno, notre coach de fitness…

Sur le coup, j’étais un peu gêné de me retrouver dans cette compagnie mais c’est là que je me suis souvenu de cet interview vu quelques semaines auparavant dans une émission animée par Néphaël et dans laquelle un homme d’environ 25 ans racontait comment il participait à des soirée échangistes privées ou servait d’étalon dans les clubs libertins du secteur.

C’est donc pour cela qu’Ingrid m’a invité car je vois que nous sommes deux hommes de plus que les femmes… et en plus jeunes et certainement performants…

Ingrid m’interroge :

  • Qu’as-tu en dessous de ton pantalon ?
  • Un boxer…
  • C’est bon, çà ira ! Viens poser tes autres vêtements !

C’est ainsi que nous regagnons ensemble l’assemblée qui continue à deviser autour de la piscine et dans l’eau…

Je jette un coup d’œil rapide et ce que je vois ne m’étonne pas… Hervé, le mari d’Ingrid est dans l’eau avec une brune très typée aux cheveux coupés en carré, genre eurasienne…

Elle est appuyée contre le rebord, seul son buste émerge de l’eau et Hervé est en train de la baiser en la prenant par derrière, les mains posées sur les seins de la fille… qui a une poitrine plutôt menue.

La soirée commence fort !

La maitresse de maison revient vers nous et frappe dans ses mains :

  • Entrez… le buffet n’attend plus que vous… Les choses sérieuses commenceront après… Mangez mais gardez le corps léger ! Choisissez qui vous voulez comme partenaire ! Bruno, montre les usages à notre jeune ami !
  • D’accord… je vais achever les présentations. Voici Catherine et Noëlle, comme tu peux le voir, elles se ressemblent beaucoup… Ce sont deux sœurs et… complètement bisexuelles… Donc ne t’étonne pas si tu vois l’une ou l’autre s’éclipser avec une autre femme. Ensuite, tu as Caroline, elle est très exhibitionniste, parfois dominatrice, mais elle aime les gros calibres…
  • Un peu comme Ingrid alors ?
  • Oh… elle… elle fait feu de tout bois… je crois que tous les hommes qui sont là ce soir se la sont tapée une fois au moins… Je sais que tu as passé trois nuits avec elle et qu’elle t’a en quelque sorte fait faire ton apprentissage !
  • Oui… Dans la boîte où elle travaille, elle cache bien son jeu !
  • Oh, ce n’est pas parce que nous nous retrouvons pour partouzer que nous devons étaler notre vie… mais elle ne sait pas tenir sa langue quand elle a trouvé un jeune mâle comme toi… Toutes les femmes présentes ce soir ont entendu parler de toi ! J’espère que tu es en forme ?
  • Je pense… Depuis ma dernière nuit avec Ingrid, je ne me suis masturbé qu’une fois en pensant à elle !
  • C’est bon… à nos âges, on a de la ressource ! L’asiatique, c’est Céline… c’est la femme de Ludovic, celui qui s’occupe du barbecue… et Corinne, elle est un peu ronde mais je dois te prévenir… il ne faut pas lui en promettre… c’est une chaude et son pécher mignon, c’est d’offrir son cul…
  • C’est vrai qu’elle a une paire de seins de folie et un cul… Mais comment rassembler autant de jolies femmes… Elles sont toutes belles bien que différentes…
  • Cela se fait au hasard des soirées en clubs… Quand un couple plait, il est rapidement intégré parmi les invités d’Ingrid qui joue la rabatteuse ! C’est le cas de Corinne et de Christian son mari. C’est la première fois qu’ils sont invités… Ils ont fait une partie à quatre avec Ingrid et son homme il y va y avoir deux mois… lors d’une sortie dans le club où j’étais ce soir là.
  • Et alors ?
  • Après s’être fait baiser par les deux hommes, elle est venue me trouver : Elle voulait que je la prenne en double avec un mec qu’elle avait remarqué !
  • Ce devait être chaud !
  • Tu ne crois pas si bien dire… Lorsqu’elle a été prise par l’autre mec, il ne me restait que son cul à honorer… et je dois te dire que j’y suis entré sans aucune difficulté malgré mon calibre !
  • Çà a du être génial !
  • Tu ne crois pas si bien dire mais comme nous étions en club, je devais porter un préservatif… Je compte bien me rattraper ce soir et lui en mettre plein son cul ! Ensuite tu as respectivement Henri le mari de Catherine et Charles, celui de Noëlle. Viens, je te présente à la « bande des quatre » comme nous les appelons… Ils ne vont pas en club mais ils font souvent des parties carrées…

Lorsque Bruno m’a présenté, les filles se sont écriées en chœur :

  • Un nouvel étalon… Nous allons en profiter !

Henri a ajouté :

  • Ne l’épuisez quand même pas… il en faut pour tout le monde…

Nous sommes restés à bavarder et à plaisanter tous les six… Si les deux filles étaient très jolies et spirituelles dans leurs réparties, à double sens parfois, leur maris étaient plus effacés…

Soudain Catherine a passé son bras sous le mien en me disant :

  • Viens me montrer ce dont tu es capable… il parait que tu étais presque puceau quand Ingrid a commencé ton éducation !
  • Oh… tu sais cela ?
  • Oui… et quelles sont tes performances… qui sont comment dire… prometteuses !
  • C’est comme tu veux… Montre-moi le chemin !
  • Viens… Il y a un bosquet près de la piscine nous y serons à l’abri des regards…

 

Tout en bavardant nous arrivons derrière ce bosquet où sont rassemblés quelques matelas de plage… Waouh… Tout est prévu !

Rapidement Catherine se débarrasse de son bas de maillot pendant que j’en fais autant.

  • Effectivement… Ingrid ne nous avais pas trompées… Je vais achever de te faire bander… Une bonne pipe goulue… çà va te faire du bien… Ensuite, tu me baiseras en amazone… J’aime bien, comme cela je peux me pénétrer au rythme qui me convient et faire monter la pression !
  • C’est toi qui vois ce qui te plait ! Puisque je suis là comme étalon…
  • Oh… mais tu vas nous satisfaire mais tu prendras ton pied aussi !
  • C’est sur… Il y a une belle brochette de filles qui n’attendent que cela : se faire embrocher !
  • Je vois que tu as de l’esprit… Allez… à moi !

Après la fellation savante de Catherine, qui plusieurs fois arrive à me faire entrer jusqu’au fond de sa gorge, je m’allonge sur le dos, affichant une érection qui se dresse sur mon pubis…

Ma compagne du moment m’enjambe, se saisit de ma bite et la place à l’entrée de son sexe… Quand elle sent qu’elle est en place, elle se laisse glisser et mon vit disparait peu à peu… Les yeux de Catherine brillent, sa bouche est entrouverte comme si elle cherchait son souffle… Sa chatte est chaude et humide… ce qui explique peut-être que je suis entré facilement… Lorsqu’elle se sent bien en place, Catherine entreprend les mouvements sur mon sexe… Tantôt lents, tantôt rapides, c’est elle qui d’une certaine façon même la danse… et elle danse bien !

Elle s’est déjà amenée à deux reprises au bord de la jouissance puis elle s’est calmée… De mon côté, je me retiens de jouir… Ingrid m’a expliqué comment… Mais soudain Catherine qui a repris sa chevauchée n’en peut plus… Elle se lâche et jouit en s’abattant sur mon torse… et j’inonde sa chatte de quelques belles giclées de foutre au moment où sa sœur Noëlle arrive près de nous.

  • Alors… Il tient ses promesses ?
  • Oh oui… Une bite bien formée et endurante ! J’ai manqué de partir à deux reprises et je peux te dire qu’il est généreux !
  • Tu en as encore ?
  • Oui… Bien sur… Allez, cède la place à ta frangine puisqu’elle a envie d’y goûter elle aussi !

Là-dessus Catherine nous quitte et Noëlle s’allonge tête bèche près de moi sur les matelas de plage.

Sa bouche est à la hauteur de mon bassin et moi, j’ai une vue rapprochée sur le sexe de Noëlle : un sexe bien fendu, avec des lèvres gorgées de sang et percées de deux anneaux dorés. Puis elle se place au dessus de moi pour que je débute un cunni’ pendant qu’elle fait renaitre ma bandaison…

Waouh… elle aussi m’avale entièrement dans une gorge profonde… mon pubis (rasé depuis ma dernière nuit avec Ingrid…) arrivant au contact de sa bouche ! Elle m’a englouti d’un seul trait… Quelle gourmande… Çà promet ! Je bande à nouveau comme un animal en rut et Noëlle se relève en disant :

  • Moi… ce que j’adore, c’est me faire baiser en levrette…
  • Ok… Je suis à ton service ! N’est-ce pas ce que toutes vous attendez des étalons qui sont là ce soir ?
  • Si bien sur… Mais je connais déjà Bruno… avec toi ce sera une nouveauté !
  • Alors… en selle !

Noëlle s’agenouille sur un des matelas et se prosterne, les bras allongés devant elle, le cul dressé bien haut s’offre à moi… les fesses bien fendues prêtes à m’accueillir.

Cette coquine porte dans son sphincter un Plug orné d’un prisme coloré du plus bel effet.

  • La porte arrière est ouverte elle aussi ?
  • Oouuuiiii ! Mon homme m’a promis une double pénétration… C’est Hervé et sa bite longue et fine qui va me sodomiser pendant que Charles me baisera la chatte !
  • Tout est organisé alors ?
  • Tu ne crois pas si bien dire… c’est d’ailleurs un peu pour cela qu’Ingrid a invité ce couple et aussi le faire entrer dans notre cercle ! Bon assez parlé ! Baise-moi maintenant !

Je saisis Noëlle en plaçant mes mains au niveau de sa taille… et je glisse mon vit le long de ses lèvres intimes puis, j’entre doucement dans son sexe… D’une ruade, elle me fait entrer au plus profond de son vagin et entreprend aussitôt de masser mon membre avec ses muscles intimes…

Elle est aussi chaude que sa sœur !

Dans les faits, c’est bien plus elle qui se baise sur ma bite que moi… On dirait qu’elle me prend pour un gode à ventouse fixé sur un mur ou pour une machine à baiser…

Je suis le mouvement me contentant de rester fiché dans sa chatte qui bave de plus en plus… Les contractions de ses muscles intimes pressent mon gland et je sens que si cela continue, je ne vais pas pouvoir me retenir plus longtemps…

Je ne sais combien de temps s’est écoulé depuis que je suis passé derrière ce bosquet avec Catherine mais la nuit tombe doucement ! Mais finalement nous jouissons pratiquement en même temps…

Quelques temps après, nous nous désunissons et Noëlle m’entraine dans la piscine où deux autres couples s’ébattent joyeusement !

Désormais tout le monde est nu…Peu de temps après, Ingrid s’approche de la margelle et interpelle tout le monde :

  • Mes amis, c’est l’heure d’une première ! Nous allons avoir un trio très sensuel… Noëlle qui rêve depuis longtemps d’avoir une véritable double pénétration avec deux hommes va l’avoir ce soir… Rassemblons-nous autour du lit rond placé sous les projecteurs !

A lire également : Ingrid, la cougar françaiseUne soirée libertine à quatre pour L. La CoquineFellation au sauna libertin

 

Voir la vidéo

Note Globale (0)

0 sur 5 étoiles
Ajouter un commentaire
  • Aucun commentaire trouvé
Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous tenir informé des news du site
Ce site internet est réservé à un public majeur et averti. Il contient des textes et images réservé à un public adulte et peut heurter certains sensibilités.
 
Je certifie sur l'honneur : Être légalement majeur(e) dans mon pays de résidence. Que les lois de mon état ou mon pays m'autorisent à accéder à ce site.
  Être informé du caractère pornographique du serveur auquel j'accède. Je déclare n'être choqué par aucun type de sexualité et m'interdit de poursuivre les auteurs d' histoires libertines.
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs afin réaliser des statistiques de visites.
J'ai lu attentivement les paragraphes ci-dessus et signe électroniquement mon accord avec ce qui précède en cliquant sur Entrer. Si je n'approuve pas, ou si je ne peux pas approuver, je quitte ce site en cliquant sur Sortir
 

Entrer sur le site
Quitter le site