Connexion  \/ 
x
S'inscrire
x

Ma fabuleuse histoire de cul - Chapitre1

Récits érotiques
Typographie

C'était vendredi dernier, nous avions rendez-vous chez des amis. Je m'étais fait couler un bain. Je me déshabille dans la chambre et me dirige dans la salle de bain pour m'y détendre.  Je presque nue. Je n'ai gardé que mes mules à talons de 8cm.

Je fais quelques pas (quel bonheur d'avoir une suite parentale), entre dans la salle de bain, me déchausse et entre dans une eau chaude et parfumée. Je m'allonge entièrement dans la baignoire et pose confortablement  ma tête sur la serviette pliée sur le rebord de la baignoire. Je savouré pleinement ce moment d'intimité et de plaisir et je crois que... je m'assoupis.  

Je suis réveillée par un frisson... Mon homme me caresse tendrement la joue. Être réveillée en douceur par le homme qu'on aime et voir son sourire quand on ouvre les yeux... Quoi de mieux  ?

Il couvre mon visage mon petits bisous et je sens sa main qui me caresse le sein droit. L'excitation monte doucement. Nous nous embrassons à pleine bouche avec passion. Il malaxe ma poitrine.  Mes tétons durcissent. Je pose ma main sur son boxer. Mon homme est en érection.  Flattée et excitée, je le regarde droit les yeux et lui dit :

- Chéri,  prends moi la bouche.

Sans perdre une seconde il retire son boxer.  J'en profite pour prendre appui sur la longueur de la baignoire. Je sais qu’il va se pencher, prendre appui avec une main sur le mur et me guider selon ses envies avec son autre main en la plaquant derrière ma tête. Je mouille mes lèvres avec ma langue pour que son sexe coulisse mieux (et aussi pour faire ma salope,  mais cela restera notre petit secret). Mon homme ne perd pas une miette du spectacle que lui offrent mes lèvres.  J'  ouvre la bouche prête à l'emploi accueillir. Mais il contourne la baignoire et vient se placer derrière moi. Il m'invite à poser ma tête sur la serviette et me mettre à l'aise. Il me positionne de telle manière que mon visage est parfaitement parallèle au plafond.


Mon chéri fléchit ses jambes et place son objet de désir au dessus de ma bouche. Je lui prodigue une légère caresse sur son frein, juste avec la pointe de ma langue. Réaction immédiate, mon homme soupir et son sexe sursaute. Je lèche ensuite avec gourmandise son pénis du frein jusqu'aux bourses avant de me concentrer sur son frein que j'embrasse, suce et lèche. A entendre sa respiration, il est clair qu'il apprécie grandement mes caresses.


Le voilà qui tapote sa queue sur ma bouche. Il dirige son gland sur mes lèvres. Il n'a pas à forcer, je le gobe tout entier. Une fois ma proie faite prisonnière de mes lèvres, je l'aspire doucement avant de faire rouler ma langue autour. Puis je recommence une succion plus intense et ma langue se fait plus joueuse.


Je sais que mon homme ne reste jamais longtemps à ce petit jeu mais là monsieur résiste.  Vexée, je décide de lui malaxer les couilles. C'est à ce moment que mon homme me retire mon jouet. Il saisit ma main et attrape la seconde et attache mes poignets avec la ceinture de mon peignoir en satin. Le salaud, je n'avais même pas remarqué qu'il l'avait ramené. C'est la première fois qu'il m'attache. Je sais que ces jeux BDSM sont très à la mode en ce moment mais je ne peux m'empêcher de m'interroger et d'angoisser.

Mon homme fait passer mes bras entre ses jambes, derrière lui. Je suis complètement immobilisée et offerte.

Il pose son gland à l'entrée de ma bouche. J'ouvre et l'accueille. Il le retire. Puis le rentre à nouveau pour mieux le retirer. A chaque va et vient, il m'offre quelques centimètres de sa délicieuse colonne de chair si bien que je me retrouve très vite à lui faire malgré moi une gorge profonde. 

Quand sa queue prend possession de ma bouche toute entière j'ai le sentiment d'étouffer, heureusement qu'il s'e retire très vite. A peine le temps de reprendre mon souffle qu'il force mes lèvres et remet sa queue entière d'in coup. Il reste quelques secondes et se retire. Il me laisse respirer et recommence. 

Puis il commence une série de va et viens rapides comme s'il baisait ma chatte. Je suis perdue. Je sens que je m'abandonne sous les assauts répétés de mon fougueux mari. J'aime cette situation nouvelle d'être immobilisée et offerte. Avec quelques minutes d'allers retours dans ma bouche, il se retire.

Il se déplace pour se mettre sur le bord de la baignoire. Il me tire délicatement vers lui, attrape mes cheveux, et plaque ses mains de chaque côté de ma tête avant de me baiser la bouche sauvagement. Ses coups de reins puissants et rapides baisent ma bouche comme jamais (de mémoire aucun amant ne s'était montré aussi sportif envers moi). J'ai mal, j'ai la sensation que ma tête va exploser. Je suis malmenée mais je mouille comme jamais. Quelque chose se passe en moi. Chaque coup de rein résonne dans tout mon être mais dans mon esprit. Je suis sonnée.

Bien que troublée et perdue, j'entends mon homme qui râle de plaisir. Il va... Il jouit. De longs jets chauds viennent inonder ma bouche. J'ai un haut le cœur mais j'avale tout. Mon homme sort sa queue de ma bouche.

- Nettoie !

Je m'exécute, je m'applique à lécher le sperme qui continue de couler. Une fois, ce nettoyage rapide fini, il remet son boxer et part dans la chambre.  Je reste à prostrée, bras ballants et attachés mais avec l'envie d'être prise  toute entière comme il a pris ma bouche...

A lire également : Fellation en voitureFellation à deux bouches à l'hôpital,

 

 

 

Note Globale (0)

0 sur 5 étoiles
Ajouter un commentaire
  • Aucun commentaire trouvé
Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous tenir informé des news du site
Ce site internet est réservé à un public majeur et averti. Il contient des textes et images réservé à un public adulte et peut heurter certains sensibilités.
 
Je certifie sur l'honneur : Être légalement majeur(e) dans mon pays de résidence. Que les lois de mon état ou mon pays m'autorisent à accéder à ce site.
  Être informé du caractère pornographique du serveur auquel j'accède. Je déclare n'être choqué par aucun type de sexualité et m'interdit de poursuivre les auteurs d' histoires libertines.
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs afin réaliser des statistiques de visites.
J'ai lu attentivement les paragraphes ci-dessus et signe électroniquement mon accord avec ce qui précède en cliquant sur Entrer. Si je n'approuve pas, ou si je ne peux pas approuver, je quitte ce site en cliquant sur Sortir
 

Entrer sur le site
Quitter le site