Fantasme sur les pompiers

Fantasme sur les pompiers

Bonjour Amandine, c’est Aurélie 26 ans de Paris. Je t’envoie ce mail car je sais que ton site est l’endroit idéal pour raconter ses fantasmes  et depuis que je suis adolescente, j’ai un fantasme qui me hante et que j’ai enfin pu réaliser. J’espère que ce qui va suivre te plaira et que je serai publiée sur histoires libertines.

Je ne vais pas tourner autour du pot plus longtemps : je fantasme sur les pompiers.  Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils sont sportifs, bien foutus, courageux, et je craque sur leur uniforme.

Un soir, je rentrais du boulot et dans le hall de l’immeuble, un pompier m’a bousculée par inadvertance. J’ai fini sur les fesses. Il s’est excusé et m’a aidé à me relever. Il venait de finir une intervention chez une voisine et il était pressé car une autre urgence l’attendait (lui et ses collègues).

Il m’a demandé mon 06 pour m’inviter à boire un verre pour s’excuser pour son geste. J’ai évidemment accepté. Dans la soirée, il m’a envoyé un message via what’s app et nous avons convenu d’un rendez-vous chez moi (il connaissait déjà l’adresse).

Le jour J, j’ai accueilli mon beau pompier en nuisette, bas et escarpins. La sonnette a retentit et quelle ne fut pas ma surprise de voir non pas un mais trois bogoss. Manu (mon pompier) avait emmené deux collègues (j’ai oublié de demander pourquoi d’ailleurs).

On s’est assis sur le canapé et très vite mes invités ont eu les mains baladeuses. Je me suis retrouvée à rouler des pelles d’enfer à Manu pendant qu’un se de compagnon me malaxait les seins et que le dernier me bouffait le minou. J’étais en transe et je me sentais femelle assaillie par trois beaux mâles. Je me laissais totalement aller. Une fois ces mises en bouches faites, on s’est dessapé et on a filé dans ma chambre (heureusement j’ai un lit king size pour accueillir mes trois lascars. Je me suis allongée sur le dos et j’ai commencé à sucer Manu. Laurent s’est mis entre mes cuisses pour faire jouer sa langue sur mon clito. J’ai invité Arnaud à nous rejoindre et je suçais deux queues à tour de rôle.

Ensuite je me suis retrouvée en levrette furieusement pilonnée par Manu pendant que je suçais ses potes. Un vrai délice. Ils m’ont ensuite proposé une double. J’ai accepté avec un peu d’appréhension car c’était une première. Je me suis empalée sur la belle queue de Manu et Arnaud s’est placé derrière moi pour me préparer la rondelle. Le salaud ! Sa bouche et ses doigts ont provoqué en moi des sensations qui combinées à la queue de Manu bien calée dans ma chatte, m’ont fait jouir. Autant dire que la pénétration anale s’est faite sans difficulté.

Putain quel pied d’avoir une queue dans la chatte et une autre dans le cul. Et quand elles entament un va et vient coordonné, c’est l’extase assuré. Laurent n’est pas resté inactif puisqu’il m’a baisé la bouche. Nous avons remis ça, une deuxième fois pour chaque mec puisse profiter de mes orifices et moi de leurs belles queues.

Après cela, nous ne nous sommes pas revus. Mais quel souvenir !

A lire également : En mode chaudassePrise dans l’escalier

Suivre Histoires Libertines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *