Connexion  \/ 
x
S'inscrire
x

Une soirée sexe de folie !

Confessionnal
Typographie

Angélique, 29 ans, Paris (rive gauche)

Amandine, je t’écris pour te raconter la soirée sexe que j’ai faite cet été. Avec mon amoureux, nous ne sommes partis que fin Août en vacances à Punta Cana. En attendant, les vacances, nous nous sommes occupés.

Un soir, nous sommes allés diner. Il faisait assez frais ce soir là, j’ai donc mis des bas sous ma robe moulante et mes talons hauts. Dimitri, était très beau dans son costume. Pendant le repas, je n’ai pas arrêtée de faire du pied à Dimitri (allant jusqu’à lui masser l’entrejambe avec ma voute plantaire), à jouer avec la paille de mojito (en le regardant avec mon regard de super chaudasse). Lui de son côté n’a pas arrêté les allusions graveleuses. Bref, tu l’as compris, on était chaud. L’alcool ça aide (on va dire ça).

Après le resto, on est rentrés en voiture (garée au parking du marché St Germain). A peine assis, nos bouches se sont dévorées.  J’ai ouvert le pantalon de Dimitri et je l’ai sucé. Je n’ai pas m’affairer bien longtemps car nous avons entendus des gens arriver et je n’avais pas envie de me faire surprendre. Il s’est donc reboutonné vite fait. Avant de démarrer, il m’a retiré mon string et l’a balancé à l’arrière de la voiture. A chaque feu rouge, j’avais le droit à long et profond baiser accompagné d’un doigt qui venait jouer sur ma fente. Bien que guillerette (toujours l’alcool), j’ai remarqué que Dimitri avait pris soin de faire un long détour (des travaux bouchaient le boulevard, il parait)

Nous sommes rentrés dans le parking de notre résidence, j’ai pu reprendre la pipe que j’avais commencée précédemment et j’ai fait jouir mon mec qui m’a fait jouir avec langue en me posant jambes écartées sur le capot de la voiture. Tous ces petits jeux m’avaient donné envie de plus.

Dans l’ascenseur, je me suis accroupie et j’ai sucé à nouveau Dimitri, j’avais trop envie de son sexe. Arrivés à l’étage, nous étions tellement absorbés que les portes se sont ouvertes alors que j’étais toujours entrain de lui faire sa fellation. La sonnerie nous a sorti de notre transe. Nous sommes vite rentrés dans l’appartement. Une fois à l’intérieur, Dimitri m’a portée puis posée sur la table du salon. Nos baisers étaient fougueux, nos mains agrippées dans nos chevelures.

Il a dû sentir que je perdais pied. Il en a profité pour me saisir par la taille, me faire descendre et me retourner. Il a pris mes poignets et m’a attachée, mains dans le avec sa cravate. J’ai senti que les choses sérieuses allaient commencer et que j’aillais sérieusement prendre.

Il a remonté ma robe sur mes hanches et a malaxé très fermement mes fesses. Je gémissais. Puis une brûlure, il m’a mis une claque. J’ai crié de surprise et de douleur. Il a écarté mes fesses et m’a léchée du clito au petit trou. J’ai adoré. Pas le temps d’apprécier qu’il m’a remis une claque suivie instantanément d’une caresse buccale. J’ai décollé Il m’a offert 27 coups de langue (un par mois passés ensemble) et 28 claques (il n’aime pas les chiffres impairs). J’étais en feu, je me sentais chienne, SA chienne. Ce soir là, il pouvait de moi, ce qu’il voulait. Il a craché sur mon anus et j’ai senti son gland forcé ma petite porte. Il a fait entrer en douceur son gland avant de balancer un puissant coup de rein qui le fit m’enculer jusqu’aux couilles. J’ai voulu crier mais aucun son n’est sorti à part un gémissement. J’étais vaincue, j’avais mal. Mais cette douleur je l’adorais. Cette douleur, elle m’excitait. Cette douleur c’était LUI, tout simplement. Il m’a tirée en arrière par les cheveux et m’a chuchotée :

  • J’adore t’enculer Angélique. Oui, c’est bon de te prendre le cul. Mais ce qui me fait prendre mon pied c’est de savoir que je suis dans ton cul tu m’appartiens pleinement.

J’étais fascinée et excitée par ces mots. J’avais envie qu’il me prenne, qu’il me défonce. Mais non, il restait en moi immobile, fier. Fier que je lui appartienne. Fier de me dominer. Fier de me montrer que tel un lion sur sa lionne, il avait le contrôle.

Il s’est retiré au bout de quelques longues minutes et se dirigea  dans la salle de bain. Il m’invita à prendre une douche sous laquelle nous avons fait l’amour avec une tendresse rare. Quelle soirée sexe de folie !

Note Globale (0)

0 sur 5 étoiles
Ajouter un commentaire
  • Aucun commentaire trouvé
Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous tenir informé des news du site
Ce site internet est réservé à un public majeur et averti. Il contient des textes et images réservé à un public adulte et peut heurter certains sensibilités.
 
Je certifie sur l'honneur : Être légalement majeur(e) dans mon pays de résidence. Que les lois de mon état ou mon pays m'autorisent à accéder à ce site.
  Être informé du caractère pornographique du serveur auquel j'accède. Je déclare n'être choqué par aucun type de sexualité et m'interdit de poursuivre les auteurs d' histoires libertines.
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs afin réaliser des statistiques de visites.
J'ai lu attentivement les paragraphes ci-dessus et signe électroniquement mon accord avec ce qui précède en cliquant sur Entrer. Si je n'approuve pas, ou si je ne peux pas approuver, je quitte ce site en cliquant sur Sortir
 

Entrer sur le site
Quitter le site